Aller au menuAller au contenu principalAller à la recherche

Cycle Robert Mulligan sur Classic !

Posté par Logan CORREIA le 23 décembre 2019
Comment passer à côté du cycle centenaire de Robert Mulligan ? Tout se passe sur Ciné+ Classic à partir du 2 jusqu'au 23 janvier. Tous les films seront disponibles à la demande.

Jeudi 2 janvier 20H50
DU SILENCE ET DES OMBRES
États-Unis - 1962 - 2H09
Drame en noir et blanc de Robert Mulligan avec Gregory Peck, Brock Peters, James Anderson, Mary Badham, Phillip Alford, Robert Duvall, John Megna, Frank Overton...

En 1932, à Maycomb, une petite ville de l'Alabama, un avocat, Atticus Finch, veuf et père de deux enfants, Scout et Jem, est amené à défendre Tom Robinson, un ouvrier noir qu'un fermier brutal, Bob Ewell, accuse d'avoir tenté de violer sa fille. Finch n'a cure des menaces d'Ewell et de sa bande d'ivrognes et prend le dossier en charge. A la veille du procès, les fermiers, excités par Ewell, prennent d'assaut la prison avec l'intention de lyncher Robinson. Finch monte la garde devant la cellule et le pire est évité grâce à une initiative de ses enfants. Lors des débats, l'avocat n'a aucune peine à démontrer l'inanité des accusations qui pèsent sur Robinson...

Jeudi 2 janvier 22H55
ROBERT MULLIGAN ET L'OISEAU MOQUEUR
France - 2019 - 50min 
Documentaire de Lionel Lacour.

UN ÉTÉ 42, DU SILENCE ET DES OMBRES, UN ÉTÉ EN LOUISIANE : les films de Robert Mulligan ont marqué ceux qui les ont vu. Comédie, mélodrame, fantastique, il a touché à tous les genres et abordé en filigrane des questions de société qui traversent l'Amérique. Son film DU SILENCE ET DES OMBRES est une œuvre forte sur le racisme, mais surtout une exploration de l'âme humaine. Souvent, en filmant des personnages solitaires, marginaux et en quête d'eux-mêmes, Robert Mulligan raconte l'Amérique. Il filme aussi l'enfance et la jeunesse comme rarement le cinéma l'a fait.

Portrait de Robert Mulligan, cinéaste mal connu et peintre subtil de l'âme humaine, auteur d'un cinéma complexe et inclassable.

Jeudi 9 janvier 20H50
DAISY CLOVER
États-Unis - 1965 - 2H10 
Comédie dramatique de Robert Mulligan avec Natalie Wood, Christopher Plummer, Robert Redford.

A 15 ans, Daisy Clover rêve de conquérir Hollywood. Dans l'espoir de faire connaître ses talents de chanteuse, elle envoie un enregistrement à un studio. Raymond Swan, patron du dit studio et producteur expérimenté, remarque la jeune fille et décide d'en faire sa nouvelle vedette. Le marketing s'empare de Daisy et entreprend de la façonner, réinventant même son passé.

Jeudi 16 janvier 20H50
UN ÉTÉ 42
États-Unis - 1971 - 1H40 
Drame de Robert Mulligan avec Jennifer O'Neill, Gary Grimes, Jenny Houser.

En portant à l'écran les Mémoires d'Herman Raucher, qui a écrit lui-même le scénario, Robert Mulligan réussit à filmer avec délicatesse et sans voyeurisme le déniaisement d'un adolescent. Il donne à cette initiation authenticité et réalisme en retranscrivant avec acuité les interrogations et les sentiments d'Hermie. Produit avec peu de moyens, UN ÉTÉ 42 rencontre un succès surprise au box-office et s'inscrit d'emblée comme un classique. C'était d'ailleurs l'un des films préférés de Stanley Kubrick, qui en propose des extraits dans SHINING. Jennifer O'Neill, magnifique Dorothy, interprète le rôle le plus marquant de sa carrière, bien que plus jeune que son personnage. Robert Mulligan, qui cherchait au départ une actrice trentenaire (Barbra Streisand est pressentie), sera convaincu par l'agent de la comédienne de 22 ans de lui faire passer une audition.

Les premiers amours sont ceux que l'on n'oublie jamais. Après DU SILENCE ET DES OMBRES, Robert Mulligan signe en 1971 un nouveau classique en abordant avec finesse un sujet difficile à traiter. L'inoubliable bande originale de Michel Legrand a été récompensée par un Oscar et un Bafta.

Jeudi 23 janvier 20H50
L'HOMME SAUVAGE
États-Unis - 1968 - 1H45 
De Robert Mulligan avec Gregory Peck, Eva Marie Saint, Robert Forster.

Enlevée par les Apaches il y a près de dix ans, Sarah Carver a vu mourir toute sa famille. Pendant sa captivité elle a eu un fils avec le chef de la tribu. Sarah parvient à fuir avec son fils. Elle persuade Sam Varner, un chef éclaireur qui quitte l'armée, de les laisser l'accompagner. Varner accepte et conduit Sarah et son fils jusqu'à son ranch du Nouveau-Mexique. Mais le père de l'enfant est un redoutable tueur, peu enclin à laisser Sarah et leur fils lui échapper.