Aller au menuAller au contenu principalAller à la recherche

Avatar, la révolution cinéma selon James Cameron

Posté par Rosario Ligammari le 10 avril 2020
James Cameron a marqué à jamais le cinéma avec les prouesses esthétiques d'Avatar. La Planète Pandora a émerveillé le monde entier. Avec cette spectaculaire fresque de science-fiction, il n'y a néanmoins pas eu que les limites techniques qui ont été repoussées : les dates de sorties aussi. Petit retour sur un film tant attendu et toujours aussi révolutionnaire onze ans après.
L'avant-Avatar

C'est peu dire qu'en 2009, Avatar était attendu comme le Messie. Onze ans d'attente séparaient tout de même Titanic (1998) de ce qui est encore à ce jour le dernier film sorti en salles réalisé par James Cameron. Et Avatar s'annonçait colossal, spectaculaire, révolutionnaire ; il l'a été. Mais reprenons depuis le début.

On le sait, Titanic a été tout sauf un naufrage : concrètement, le film a représenté pendant onze ans le plus gros succès du box-office. Il partait pourtant avec plusieurs « handicaps ». D'abord, il s'agissait d'un film dont tout le monde connaissait la fin. Ensuite, Leonardo DiCaprio n'était pas encore si connu du grand public ; c'est justement Titanic qui lui apportera sa « Celebrity » (pour paraphraser le film de Woody Allen qui sortira quelques mois plus tard et dont DiCaprio sera la vedette). Enfin, sa durée de 3h15, en plus de pouvoir décourager une partie du public, lui accordait moins de séances par jour dans les salles de cinéma. Tout cela n'a pas empêché le triomphe, loin de là.

Avatar, un projet énorme

Les années 2000 sont passées par là et on a presque cru que James Cameron y laisserait aucun film en tant que réalisateur. Avatar ? Quelques privilégiés découvraient des extraits éblouissants en avant-première au fur et à mesure, plusieurs rumeurs circulaient quant à sa date de sortie. Le mystère continuait de planer avec une excitation de plus en plus difficile à contenir avant sa sortie le 16 décembre 2009.

Plus d'une décennie de recherches et d'écriture (il faut savoir par ailleurs que Cameron pensait déjà à Avatar lorsqu'il réalisait Abyss en 1989), un défi technique (le film est presque intégralement tourné en incrustations et motion capture) qui justement a demandé au projet d'être repoussé maintes et maintes fois, et le budget le plus élevé de toute l'histoire du cinéma. Dire que « l'enjeu était de taille » passerait presque pour un euphémisme.

Un triomphe et des suites pour... bientôt ?

Avec au casting Sam Worthington, Zoe Saldana ou encore Sigourney Weaver (que Cameron retrouve des années après Aliens, le retour, sorti en 1986), Avatar raconte l'histoire de colons humains qui veulent exploiter les ressources de la planète Pandora et qui se retrouvent en guerre contre le peuple autochtone des Na'vi.

Homme de défis (Terminator avait déjà révolutionné le genre en 1984), James Cameron a vu grand et il ne s'est pas trompé : avec Avatar, il bat son propre record détenu donc jusque-là par Titanic (depuis, en 2019, Avengers : Endgame réalisé par les frères Russo s'est hissé à la première place). Face au succès, le réalisateur canadien a rapidement annoncé préparer non pas une suite mais quatre autres volets. Quatre. Les années 2010 sont passées par là, il n'y a laissé aucun film en tant que réalisateur. Onze ans plus tard, qu'en est-il ? D'abord prévu pour 2015, la première suite ne devrait plus tarder : on parle de 2021 ou peut-être même de... 2020. Le fait est qu'Avatar, le premier volet tant désiré, est là. Et qu'il est toujours aussi merveilleux.

Avatar, disponible sur CANAL+

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Toutes les vidéos cinéma, films et émissions sont disponibles sur CANAL+

Suivez CANAL+ Cinéma  sur :

Facebook

Twitter

Instagram