Aller au menuAller au contenu principalAller à la recherche

Avec Creed II, la saga Rocky continue

Posté par Rosario Ligammari le 8 janvier 2020
Le premier volet de Creed marquait le début du spin-off de la saga Rocky. Comme son titre l'indique, il met la lumière sur le fils d'Apollo Creed, Adonis, entraîné par le boxeur légendaire et rôle culte de Sylvester Stallone. Creed II prolonge efficacement la saga, confirmant au passage que la relève poids lourd interprétée par Michael B. Jordan est prête à relever le gant.
Les films Rocky ne meurent jamais

D'abord, un rappel des faits : Creed II (Steven Caple Jr., 2018) est le huitième « film Rocky » - et le deuxième sans le nom du boxeur légendaire dans le titre. On pourrait à son sujet parler de feuilleton-fleuve ; en ayant traversé les époques et marqué plusieurs générations – depuis 1976, chaque décennie a son (ou ses) film(s) Rocky – la saga représente un monument indétrônable. Jamais K.O. Et, on peut le dire sans mal, d'Ali (Michael Mann, 2002) à Million Dollar Baby (Clint Eastwood, 2005) en passant par Fighter (David O'Russel, 2011), le septième art n'est pas avare en grands films sur le noble art.

Comme dans Creed (Ryan Coogler, 2016), Rocky Balboa est le vieux sage, l'entraîneur d'Adonis Creed. « L'élève de Rocky dépasse le maître » annonce la tagline de l'affiche, à propos du jeune boxeur devenu champion catégorie poids lourd. Ce qui laisse supposer que la série de films pourraient continuer : le jeune Jordan, solide et déterminé, reprend le flambeau.

La relève Michael B Jordan

Contextualisons. Dans Rocky III (réalisé par Sylvester Stallone et sorti en 1983), Apollo Creed (Carl Weathers) entraînait Rocky. Dans Rocky IV (Sylvester Stallone, 1985), Apollo se faisait tuer par Ivan Drago (Dolph Lundgren) ; Rocky demandait alors un combat pour se venger. Creed II est la revanche des enfants de boxeurs : le fils d'Apollo Creed se bat contre le fils Drago, Viktor (interprété par Florian Munteanu), avec Rocky en entraîneur et en père de substitution.

L'acteur Michael B Jordan a dû déployer beaucoup d'énergie pour être crédible en tant que boxeur, comme Robert De Niro en son temps pour Raging Bull (Martin Scorsese, 1981) ; il a été entraîné à la dure par Patrice « Boogie » Harris. Et s'il n'a aucun lien de famille avec l'ex-basketteur star Michael Jordan, l'acteur reconnaît que cette homonymie l'a toujours poussé à être très compétitif, pour être à la hauteur de son nom.

Stallone : la dernière fois en Rocky ?

Au commencement, Rocky aurait pu s'arrêter... plus vite que prévu ; la première version du scénario écrite par Sylvester Stallone n'aurait jamais ouvert la voie à cette saga sans fin. En effet, dans son script, Sly avait décidé que Rocky Balboa raccrocherait les gants après son combat final.

Presque quarante-cinq plus tard, Rocky permet de voir l'évolution de la star Stallone – qui plus est, pour rappel, le premier volet de Rocky (réalisé par John G. Avildsen en 1976) est le film qui l'a révélé au grand public. Le héros est devenu un mythe. Dans une vidéo relayée par Hollywood Reporter l'année dernière, Stallone annonçait la fin de Rocky... pour lui. Creed II serait donc sa dernière apparition à l'écran dans le rôle du boxeur iconique. Mais comme le disait Sly lui-même dans Rocky Balboa (Sylvester Stallone, 2006) : « C'est pas fini tant que la cloche n'a pas sonné ».

Creed II, disponible dès le 11/01 sur CANAL+

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Toutes les vidéos cinéma, films et émissions sont disponibles sur CANAL+

Suivez Canalplus Cinema sur :

Facebook

Twitter

Instagram