Aller au menuAller au contenu principalAller à la recherche

Avec CUBAN NETWORK, Olivier Assayas réalise une grande fresque politique

Posté par Rosario Ligammari le 16 novembre 2020
Dans CUBAN NETWORK, Olivier Assayas revient sur les Cuban Five, ces cinq espions cubains qui se sont infiltrés en Floride dans les années quatre-vingt-dix pour combattre le régime de Fidel Castro de façon souterraine. Le réalisateur en tire un film choral très ambitieux, entre le récit historique et le thriller d'espionnage bourré d'action. À cette occasion, il retrouve aussi Edgar Ramirez, qu'il avait dirigé dans CARLOS.
De l'espionnage façon John Le Carré

Avec CUBAN NETWORK (Olivier Assayas, 2020) nous sommes dans les années quatre-vingt-dix, une période pendant laquelle certains Cubains quittent clandestinement le pays pour aller à Miami. Devenant ainsi acteurs de la lutte anti-castriste, plusieurs d'entre eux se regroupent pour renverser le gouvernement et tenter d'instaurer la démocratie... Inspiré par Os Últimos Soldados da Guerra Fria (en français : Les Derniers Soldats de la guerre froide), un livre publié en 2011 par le journaliste et homme politique brésilien Fernando Morais, CUBAN NETWORK reprend en fait L'Affaire des espions cubains : les Cuban Five. Cela concerne cinq officiers de renseignement de Cuba arrêtés pour espionnage aux États-Unis en 1998 : Gerardo Hernández, Antonio Guerrero, Ramón Labañino, Fernando González, et René González.

CUBAN NETWORK ressemble à première vue à une grosse production hollywoodienne mais se rapproche en fait davantage d'un thriller complexe à la John Le Carré. Pour faire un lien entre l'auteur et le cinéma, on pense par exemple à LA TAUPE, porté sur grand écran par le Suédois Tomas Alfredson en 2012... Étonnant de la part d'Olivier Assayas ?

Une fresque palpitante

CUBAN NETWORK est une grande fresque historique et politique. Il s'agit là d'un film qui a demandé beaucoup de travail aussi bien sur le plan des recherches qu'au niveau de la reconstitution du décor de l'époque. Sans oublier les effets spéciaux déployés pour offrir des séquences spectaculaires de fusillades et de combats aériens...

Si l'on pense à des films comme LES DESTINÉES SENTMENTALES (2000) ou L'HEURE D'ÉTÉ (2008), il est évident qu'Olivier Assayas apparaît comme le représentant d'un cinéma français très intimiste. C'est oublier qu'il a souvent travaillé avec des acteurs internationaux, qu'il s'est essayé à plusieurs genres... Mais aussi qu'il a toujours manifesté un grand intérêt pour l'Asie, aussi bien dans ses articles (il a été journaliste pour Les Cahiers du Cinéma de 1980 et 1985) qu'en tant que réalisateur bien sûr avec des films comme DEMONLOVER (2002), tourné en partie au Japon, ou IRMA WEP (1996), tourné précisément à Hong-Kong.

N'oublions pas CARLOS (2010), une fiction épique qui retrace la vie du célèbre terroriste vénézuélien. Il s'agit sans doute de son projet le plus ambitieux... jusqu'à CUBAN NETWORK. Olivier Assayas est donc pour ainsi dire un cinéaste « ouvert sur le monde ». En fait, il est le réalisateur français idéal pour mettre en œuvre un long-métrage aussi dantesque que CUBAN NETWORK.

Les retrouvailles entre Olivier Assayas et Edgar Ramirez

CUBAN NETWORK se situe dans la continuité du travail réalisé sur CARLOS. Rappelons-le, ce dernier a été présenté à Cannes dans une version de 5 h 30 puis sur CANAL+ en trois parties, comme une série. Jusqu'à sortir en salles avec une durée de 2 h 45. CUBAN NETWORK est un film choral où s'entrecroise un grand nombre de personnages et d'histoires, le tout condensé en moins de 2 h 10 : on peut voir le film comme une mini-série ultra-rythmée. De plus, Carlos était interprété par Edgar Ramirez, que l'on retrouve parmi les têtes d'affiche de CUBAN NETWORK . Olivier Assayas souhaitait retravailler avec l'acteur et attendait simplement un projet suffisamment solide pour le faire.

Du côté des autres acteurs, on y voit aussi Wagner Moura, bien connu dans le rôle de Pablo Escobar dans la série Narcos (José Padilha, 2015) mais encore Gael Garcia Bernal. Le casting féminin est aussi excellent avec Pénélope Cruz ou la star cubaine Ana De Armas. Plus que des rôles importants, ce sont des protagonistes de premier plan : ces femmes influencent les personnages et leurs « destinées sentimentales » pour paraphraser le long-métrage d'Assayas. Parce que oui, au-delà de la fresque historique, du thriller d'espionnage, du film d'action choral, CUBAN NETWORK est aussi une histoire d'amour(s)...

CUBAN NETWORK, disponible sur OCS

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Toutes les vidéos cinéma, films et émissions sont disponibles sur myCANAL

Suivez Cinéma Canal+ sur :

Facebook

Twitter

Instagram