Aller au menuAller au contenu principalAller à la recherche

Avec Horse Soldiers, Chris Hemsworth s'essaye au film de guerre

Posté par Rosario Ligammari le 25 Février 2020
Chris Hemsworth est ce type costaud et sympathique abonné aux films d'action dans la tradition du grand divertissement. Dans Horse Soldiers, l'Australien se retrouve dans un registre nettement plus dramatique. En effet, l'action se situe peu de temps après le 11 septembre, et l'acteur y incarne un soldat venu aider les Afghans dans la lutte contre le régime taliban.
Nouveau poids lourd de Hollywood

Si Arnold Schwarzenegger vient d'Autriche, Jean-Claude Van Damme de Belgique, Chris Hemsworth, lui, est natif d'Australie. A l'instar de ces gros bras qui ont fait les belles heures du cinéma d'action américain, Hemsworth est cet acteur aux épaules larges que le tout-Hollywood s'arrache, une espèce de fils spirituel et physique (en plus moderne) de ces mastodontes.

Après avoir fait ses preuves sur petit écran, dans des séries comme Summer Bay (Alan Bateman), ou dans quelques films tels qu'Escapade Fatale (David Twohy, 2009) ou Ca$h (Stephen Milburn Anderson, 2010), c'est la consécration : l'Australien doit porter sur ses épaules le rôle de Thor dans le film de Kenneth Branagh (Thor, 2011). Autrement dit, un personnage de taille et de poids mais aussi tout en musculature que l'acteur rend éminemment humain et sympathique.

Et un acteur très fun

Parce que oui, en plus de son physique qui plaît au cinéma américain, Chris Hemsworth est du genre à être à l'aise dans la peau de personnages décontractés ; au-delà du physique carré, il a cette propension à savoir jouer au second degré. Pour effectuer un autre retour en arrière, son premier rôle au cinéma – celui du père du Capitaine Kirk dans Star Trek (JJ Abrams, 2009) – annonçait déjà la suite, du moins une idée de ce à quoi allait ressembler une part de sa filmographie : le cinéma d'action humoristique.

De Men In Black, la version revisitée de la franchise (Men In Black : International, F. Gary Gray) à celle de S.O.S Fantômes nouvelle mouture (Paul Feig, 2016), Chris Hemsworth, en plus d'inspirer une certaine familiarité, donne du sang neuf au divertissement.

Avec Horse Soldiers, le ton est plus dramatique

Dans son rôle de Thor, Chris Hemsworth est l'un des visages Marvel, soit la société de production célèbre pour son cinéma d'action qui ne met jamais l'humour de côté. Toujours en Thor, on le voit dans la saga Avengers (Avengers en 2012 et Avengers : L'Ere d'Ultron en 2015 réalisés par Joss Whedon ; Avengers : Infinity War en 2018 ; Avengers Endgame en 2019 réalisés par les frères Russo). Mais Chris Hemsworth n'est bien sûr pas seulement le fameux guerrier ou le type badass par excellence ; il évolue aussi dans des registres plus « sérieux » comme dans Hacker (Michael Mann, 2015) où il incarne un pirate informatique, ou comme ici dans Horse Soldiers (2018).

Réalisé par l'ancien photographe de guerre Nicolai Fuglsig et se situant dans la veine de La Chute du faucon noir (Ridley Scott, 2002), Horse Soldiers raconte la première offensive américaine suite à l'attentat du 11 septembre. Chris Hemsworth y interprète le capitaine Mitch Nelson, chef de l'unité des Forces Spéciales. Et s'il la joue encore physique (et qu'il y a même – étonnamment – quelques pointes d'humour dans le film), l'acteur parvient à convaincre haut la main sur le plan de l'émotion.

Horse Soldiers, disponible dès le 25/02 sur CANAL+

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Toutes les vidéos cinéma, films et émissions sont disponibles sur CANAL+

Suivez CANAL+ Cinéma  sur :

Facebook

Twitter

Instagram