Cannes 2022 : ARMAGEDDON TIME ou la renaissance de James Gray

Posté par Renaud Villain le 20 mai 2022
Ce n’est pas la fin du monde que nous annonce James Gray avec son nouveau film, mais un bain de jouvence, un retour aux sources avec son portrait d’une famille new-yorkaise. Ce thème de la famille était en effet très présent dans ses premiers films comme « Little Odessa » en 1994 ou « The Yards » en 2000.

« Armageddon Time » a été perçu par les journalistes et la critique comme son film le plus personnel, voire comme un film autobiographique et déjà la croisette frémit d’émotion et évoque une palme d’or… ce qui est un peu prématuré à ce stade de la compétition surtout quand on sait la versatilité de l’opinion publique et la prérogative impériale d’un jury composite ! Lors de la conférence de presse, le réalisateur américain était entouré de ses acteurs Anne Hathaway et Jeremy Strong ainsi que des deux enfants, dont l’amitié est au coeur même du film, Banks Repeta et Jaylin Webb.  

Pourquoi ce titre évoquant un air d’apocalypse ? James Gray y répond en évoquant le début des années 80 (époque où se situe l’action du film), et l’ère Reagan, particulièrement sauvage au niveau social : James Gray avait 12 ans, son idole le boxeur Mohammed Ali venait de mordre la poussière sur le ring, John Lennon avait été assassiné par un déséquilibré, l’Hollywood qui avait enchanté le petit James était en train de sombrer et la mère de James Gray croyait à l’imminence d’une guerre atomique dans un contexte de guerre froide… Pas de quoi se montrer optimiste dans ce passage initiatique de l’enfance à l’adolescence. L’enfance, qui l’a mieux tournée que François Truffaut avec son premier long métrage « Les 400 coups » (1959) ? James Gray « plaide coupable » pour la référence écrasante et explique :  

« Il est impossible de pas penser aux « 400 coups » de Truffaut quand on réalise un film sur l’enfance car c’est le meilleur qui a jamais été fait au cinéma. C’est un film légendaire. C’est d’ailleurs le premier film que j’ai montré à mes enfants au début du premier confinement. Et je vais vous dire quoi, ils l’ont aimé. »

« Armageddon Time » traite évidemment des inégalités sociales et de la discrimination puisque le meilleur ami de Paul Graff (Banks Repeta) est Johnny Davis (Jaylin Webb), un jeune garçon noir. L’un et l’autre, dans « leurs » 400 coups n’encourent pas les mêmes risques ou n’hypothèquent pas leur avenir de la même façon. James Gray précise aux journalistes qu’il a écrit son scénario à Paris, avant les sordides faits divers qui donneront lieu au #Ican’tBreathe qui a suivi la mort de George Floyd. Même s’il assure qu’un film qui se présenterait comme un film à message serait, à son sens, une erreur, cela n’empêche pas le réalisateur de faire le constat froid de ce qu’est devenu cette Amérique en germe depuis les années 80 : 

« Il m’est impossible de regarder mon pays et de ne pas voir le privilège blanc comme un mécanisme systémique. (…) Il est impossible de voir le monde occidental sans voir les privilèges que s’octroient les plus riches. Il faut rompre le cycle. (…) Est-ce que tout le monde a accès à la richesse ? Non. Car le système implique une oppression. »

Et d’ajouter que le capitalisme avait montré ses limites, tout comme l’idéologie du socialisme soviétique, et qu’il était urgent de penser à trouver une autre voie.  A Cannes, où James Gray a déjà présenté 4 de ses films en sélection officielle (2000 : « The Yards » ; 2007 « La nuit nous appartient » ; 2008 : « Two Lovers » et 2013 « The Immigrant ») sans rien remporter comm récompense, sa voix de réalisateur « maverick » (c’est-à-dire en marge du système) porte aussi sur ce qu’est devenu l’art qu’il aime tant : 

« Avant, quand on parlait de franchises, c’était à propos de Mc Donald’s et de Burger King. Maintenant on parle de franchises pour le cinéma. Qu’est-ce qui s’est passé ? Comment en est-on arrivé là ? ».

Planchons sur cette réflexion : nous récupérons les copies dans deux heures !

 

photos © AFP 

CANAL+ est fier d’être le partenaire de tous ces événements prestigieux :

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Toutes les vidéos cinéma, films et émissions sont disponibles sur myCANAL

Suivez Cinéma Canal+ sur :

Facebook

Twitter

Instagram