Aller au menuAller au contenu principalAller à la recherche

CHARLIE'S ANGELS, le retour explosif des drôles de dames

Posté par Rosario Ligammari le 6 novembre 2020
Série mythique des années soixante-dix, Charlie's Angels a eu droit à une seconde jeunesse il y a vingt ans avec une adaptation au cinéma puis un second volet trois ans après. Avec CHARLIE'S ANGELS le film, les drôles de dames sont de retour pour de nouvelles aventures pleine de surprises...
Une série mythique et « girl power » des années soixante-dix

Lancée par Ivan Goff et Ben Robert et diffusée entre 1976 et 1981 (à partir de 1978 en France), Charlie's Angels est une série qui met en scène trois femmes détectives (interprétées notamment par Jaclyn Smith, Kate Jackson et Farrah Fawcett) surnommées les « anges ». Ce trio travaille pour Charlie Townsend, un millionnaire dont la particularité est de ne pas apparaître à l'écran, à l'instar de Robin Masters dans la série MAGNUM (Glen A. Larson et Donald P. Bellisario, diffusée de 1980 à 1988) ; on appelle cela une arlésienne. Les héroïnes, en revanche, crèvent l'écran.

Intelligentes, belles et sportives, on les nomme les « drôles de dames », pour reprendre le titre français, qui lui-même reprend – ou plutôt déforme – le titre du film DRÔLE DE DRAME de Marcel Carné (sorti en 1937). Il s'agit d'une série très « girl power », pour employer une expression qui n'existait pas à l'époque (elle n'apparaît que dans les années quatre-vingt-dix).

Les drôles de dames au cinéma

Depuis une vingtaine d'années, les séries des années soixante et soixante-dix reviennent en force à travers leurs adaptations au cinéma, de CHAPEAU MELON ET BOTTES DE CUIR (réalisé par Jeremiah S. Chechik en 1998) à STARSKY ET HUTCH de Todd Philips, le futur réalisateur du JOKER (2019). Le nouveau siècle marque aussi le retour de Charlie's Angels puisque c'est en 2000 que sort l'adaptation cinématographique CHARLIE ET SES DRÔLES DE DAMES (mis en scène par Joseph McGinty Nichol dit McG). On se souvient de sa bande-son composée du morceau Independent Woman des Destiny's Child, autre trio composé notamment de la future star Beyoncé et symbole pour le coup du fameux girl power.

Il ne faudra pas attendre plus de trois ans pour que sorte la suite CHARLIE'S ANGELS : LES ANGES SE DÉCHAÎNENT (toujours réalisé par McG). Les films, en une phrase ? Un cocktail pétillant (et explosif) d'humour et de cascades trépidantes, façon James Bond au féminin. Et tout cela grâce aux charismatiques et très complices Drew Barrymore (également productrice des deux volets), Cameron Diaz et Lucy Liu.

Charlie's angels, le retour

Seize ans après, CHARLIE'S ANGELS (Elizabeth Banks, 2019) est donc le troisième film adapté de la série. Le casting a changé : les drôles de dames sont incarnées par Kristen Stewart, Naomi Scott et Ella Balinska. Mais que l'on se rassure, les ingrédients restent les mêmes. La complicité du trio est une fois de plus évidente. L'intrigue s'avère très en phase avec l'époque puisque les détectives enquêtent sur une technologie possiblement dangereuse pour la planète. Quant aux scènes d'action, elles demeurent spectaculaires ; les actrices se sont entraînées à différents arts martiaux, en plus d'avoir répété des chorégraphies du Cirque du Soleil et divers genres de danses. 

Petit bonus de ce troisième volet : le morceau Don't Call Me Angel est interprété par un nouveau trio de stars composé (exclusivement pour la bande-son) de Miley Cirus, Ariana Grande et Lana Del Rey, des chanteuses qui incarnent parfaitement le girl power d'aujourd'hui. À l'image de ces drôles de dames nouvelle génération.

Charlie's Angels, disponible dès le 11/11 sur OCS MAX

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Toutes les vidéos cinéma, films et émissions sont disponibles sur myCANAL

Suivez Cinéma Canal+ sur :

Facebook

Twitter

Instagram