Aller au menuAller au contenu principalAller à la recherche

DE GAULLE, le premier film de cinéma sur le Général

Posté par Rosario Ligammari le 9 novembre 2020
Aussi étonnant que cela puisse paraître, il n'y a jamais eu de film de cinéma sur le général De Gaulle. Le long-métrage DE GAULLE vient donc y remédier. Et, plutôt que d'en tirer un biopic traditionnel, le réalisateur Gabriel Le Bomin s'est surtout intéressé à son histoire d'amour avec sa femme Yvonne De Gaulle...
De Gaulle, enfin le biopic au cinéma

Aux États-Unis, les films sur les grandes figures politiques ne manquent pas. Les longs-métrages sur les présidents non plus. Un réalisateur s'est même spécialisé dans le domaine : Oliver Stone. Il n'y a qu'à voir sa filmographie : JFK (1992) sur John-Fitzgerald Kennedy, NIXON (1996) sur Richard Nixon ou encore W : L'IMPROBABLE PRÉSIDENT (2008) sur George W. Bush. En France, c'est une autre pair de manche. Sur les présidents, il y a pléthore de téléfilms comme LA DERNIÈRE CAMPAGNE (Bernard Stora, 2013) à propos de Jacques Chirac, ou alors des documentaires.

Au cinéma, les biopics sur des présidents font figure d'exceptions. Citons LE PROMENEUR DU CHAMP-DE-MARS (Robert Guédiguian, 2005) avec Michel Bouquet dans le rôle de François Mitterrand, ou, dans un autre registre, Nicolas Sarkozy joué par Denis Podalydès dans LA CONQUÊTE (Xavier Duringer, 2011). DE GAULLE (Gabriel Le Bomin, 2020) est le premier film de cinéma sur le général de Gaulle.

Avant le film de Gabriel Le Bomin

Avant DE GAULLE, on ne compte plus les documentaires ainsi que les téléfilms qui lui ont été consacrés. Il y a eu ADIEU DE GAULLE (Laurent Herbiet, diffusé sur CANAL+ en 2009), LE GRAND CHARLES (Benard Stora, FRANCE 2, 2006), JE VOUS AI COMPRIS (Serge Moati, FRANCE 2, 2010) et d'autres encore. Sans oublier qu'on a vu le personnage du Général De Gaulle dans des films comme GRACE DE MONACO (Olivier Dahan, 2014). Voici donc le sobrement intitulé DE GAULLE. Le général est interprété par un homme dont la carrure et l'élégance ne sont plus à prouver : Lambert Wilson.

Le réalisateur Gabriel Le Bomin vient du documentaire historique et politique. On lui doit notamment GUERRE D'ALGÉRIE, LA DÉCHIRURE (diffusé sur FRANCE 2 en 2012) ou encore GISCARD, DE VOUS À MOI, LES CONFIDENCES D'UN PRÉSIDENT (FRANCE 3, 2013). Il a même signé une série-documentaire sur la France Libre (COLLABORATIONS, diffusé sur FRANCE 3 en 2013). Pour le premier film sur DE GAULLE, il était donc l'homme de la situation.

Le destin d'un homme

Dans DE GAULLE, le général n'est pas encore président. Le film se déroule en 1940, quelques semaines avant l'appel de 18 juin. De Gaulle incarne alors la résistance face à Pétain et par conséquent la figure de l'homme seul contre tous. En fait, il n'est pas complètement seul et c'est ce que le film va montrer : DE GAULLE parle avant tout de l'importance fondamentale qu'a eu sa femme Yvonne (interprétée par Isabelle Carré) dans sa vie.

Ce n'est pas pour rien que son livre Mémoires de guerre (publié en 1954), ouvrage qui a servi d'inspiration au film de Gabriel Le Bomin, est dédié à Yvonne. En parlant d'elle, Charles de Gaulle ajoute d'ailleurs « sans qui rien ne se serait fait ». Cela a le mérite d'être clair.

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Toutes les vidéos cinéma, films et émissions sont disponibles sur myCANAL

Suivez Cinéma Canal+ sur :

Facebook

Twitter

Instagram