Aller au menuAller au contenu principalAller à la recherche

DIVORCE CLUB : et si la fin du mariage était une libération ?

Posté par Cinéma Canal le 7 juin 2021
Pour son troisième film en tant que réalisateur, Michaël Youn s’est beaucoup inspiré d’une douloureuse expérience personnelle. Mais ne vous méprenez pas : primé au Festival international du film de comédie de l'Alpe d'Huez, DIVORCE CLUB est une authentique comédie qui fait du bien, quelle que soit votre situation maritale !
Humiliation suprême

Dans l’histoire des ruptures amoureuses, celle subie par Ben (Arnaud Ducret), le personnage principal de DIVORCE CLUB (2020), est incontestablement l’une des plus humiliantes. Alors qu’il a hâte de fêter ses cinq ans de mariage, ce grand romantique entend sa femme prendre un immense plaisir à le tromper avec son patron (Benjamin Biolay), et ce devant tout le monde. Abandonné comme une vieille chaussette par l'amour de sa vie et ses amis, Ben est sauvé de la dépression par Patrick (François-Xavier Demaison), une vieille connaissance qui a fait fortune et qui l’invite à emménager dans sa gigantesque villa.

Car si Patrick est lui aussi divorcé, il considère cet événement comme une libération, et il a bien l’intention de montrer à Ben comment profiter de son retour à la case célibat. Les deux potes d’enfance deviennent des ados attardés, se lancent dans des fêtes qui ne finissent jamais, et ne tardent pas à recruter de nouveaux adeptes du divorce, qui viennent s’installer en colocation avec eux et avec qui ils forment un « Divorce Club », où l’on retrouve aussi des femmes bien décidées à profiter de la vie et de la liberté retrouvée, comme Albane (Audrey Fleurot).

Un scénario partiellement autobiographique

Michaël Youn l’admet volontiers, il a eu l’idée de l’intrigue de DIVORCE CLUB après avoir vécu lui-même une séparation très difficile. Très impliqué dans le projet, on le retrouve à la fois derrière la caméra, à l’écriture du scénario, et dans un second rôle où il n’hésite pas à se ridiculiser comme lui seul sait le faire, puisque son personnage d’homme frustré par son mariage est prêt à tout pour rejoindre les fêtards du club des divorcés… Il aura fallu attendre sept ans pour que le transfuge de l’émission MORNING LIVE fasse son retour à la réalisation, après l’échec relatif au box-office de sa précédente comédie où il donnait la réplique à José Garcia, VIVE LA FRANCE (2013).

Si ses fans aimeraient bien le voir donner une suite à sa première réalisation, le FATAL sorti en 2010, Michaël Youn a soufflé le chaud et le froid sur cette éventualité ces dernières années, et il est déjà bien avancé dans la production d’un quatrième film sur un tout autre sujet, mais sur lequel rien n’a encore filtré. Même s’il a aussi confié avoir commencé à plancher sur le scénario d’une suite à la comédie qui nous intéresse aujourd’hui, ce quatrième film ne devrait pas être non plus DIVORCE CLUB 2.

Le divorce, matière à opportunités au cinéma

Le thème de la seconde jeunesse au cœur de DIVORCE CLUB évoque immanquablement CRAZY, STUPID, LOVE. (Glenn Ficarra et John Requa, 2011), dans lequel l’irrésistible Steve Carell joue un mari trompé et largué par sa femme, mais qui fait heureusement la rencontre du beau gosse Ryan Gosling. Ce dernier veut lui redonner goût à la vie et à la fête, et surtout lui faire retrouver ses repères sur le marché des rencontres amoureuses, où le héros du film est complètement rouillé. À l’opposé de cette comédie romantique à succès, le divorce peut aussi donner de grands drames.

C’est le cas du récent MARRIAGE STORY (Noah Baumbach, 2019), où le couple formé par Adam Driver et Scarlett Johansson se déchire autour d’un divorce plus qu’éprouvant, mais justement accueilli par une pluie de nominations aux cérémonies de récompenses de l’an dernier. Pour terminer sur une note plus légère, on ne résiste pas au plaisir de mentionner la comédie noire A SERIOUS MAN (2009), le sommet des frères Coen dans lequel un prof de physique au look impayable (Michael Stuhlbarg) est complètement déprimé par la demande de divorce soudaine de sa femme, qui souhaite en plus se marier avec un de leurs amis. Le genre de situation que l’on préfère vivre au cinéma, comme la rupture sur laquelle s’ouvre DIVORCE CLUB !

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Toutes les vidéos cinéma, films et émissions sont disponibles sur myCANAL

Suivez Cinéma Canal+ sur :

Facebook

Twitter

Instagram