Aller au menuAller au contenu principalAller à la recherche

Ernst Lubitsch, un pionnier indispensable de l’humour américain sur CINE+

L’un des maîtres de la comédie américaine est à l’honneur en décembre sur Ciné+. Cinéaste allemand ayant émigré aux États-Unis au début des années 1920, Ernst Lubitsch devient une référence majeure du genre grâce à des films comme THE SHOP AROUND THE CORNER et NINOTCHKA. L’héritage laissé par le réalisateur est considérable, comme le rappelle le documentaire passionnant LUBITSCH, LE PATRON, qui retrace son parcours et sa carrière.
Posté par Kevin Romanet le 24 novembre 2020
Ernst Lubitsch : le roi des romances impossibles

Dans THE SHOP AROUND THE CORNER, Ernst Lubitsch emmène le spectateur à Budapest pour lui conter une histoire d’amour entre deux êtres que tout semble opposer. Les excellents Margaret Sullavan et James Stewart interprètent deux employés d’une maroquinerie qui se détestent. Le deuxième entretient une relation épistolaire avec une inconnue. Lorsqu’il découvre que cette dernière n’est autre que sa collègue, il met finalement tout en œuvre pour se rapprocher d’elle.

Ninotchka est aussi une romance qui commence mal, cette fois-ci à Paris. Dans cette satire politique, la grande Greta Garbo incarne une commissaire politique russe d’une rigueur intraitable envoyée dans la capitale pour remettre dans le droit chemin trois de ses camarades conquis par les plaisirs capitalistes. Des excès auxquels elle prend goût en tombant sous le charme de Melvyn Douglas, parfait en comte séducteur bien décidé à la faire succomber à son hédonisme.

L’humour comme engagement

Formé au sein de la troupe théâtrale de Max Reinhardt, Ernst Lubitsch connaît d’abord le succès en Allemagne en jouant dans de nombreuses comédies. Un genre qui fera sa renommée lors de son arrivée à Hollywood en 1922 à l’âge de 30 ans, après plusieurs succès muets en tant que réalisateur dans son pays d’origine comme ANNA BOLEYN et JE NE VOUDRAIS PAS ETRE UN HOMME.

Cinéaste engagé, Ernst Lubitsch fustige par le prisme de l’humour et avec audace des mœurs rétrogrades. Il s’intéresse aussi à la politique, en dénonçant notamment la montée du nazisme dans TO BE OR NOT TO BE. La liberté du réalisateur, qui prône l’émancipation des désirs amoureux, lui vaut des polémiques mais l’imposent comme un artiste en avance sur son temps, et une source d’inspiration pour les générations à venir. En plus des savoureux NINOTCHKA et THE SHOP AROUND THE CORNER, LE CIEL PEUT ATTENDRE figure parmi ses films les plus célèbres.

"Qu'aurait fait Lubitsch ?"

L’œuvre d’Ernst Lubitsch a traversé les décennies, comptant des adulateurs de renom comme François Truffaut et Quentin Tarantino. Ce dernier assure que TO BE OR NOT TO BE l’a aidé à se lancer dans la préparation d’INGLORIOUS BASTERDS, qu’il considère comme son chef d’œuvre. Autre maître de la comédie, Billy Wilder, qui a collaboré avec lui en signant les scripts de LA HUITIEME FEMME DE BARBE-BLEUE et de NINOTCHKA, avait une pancarte au-dessus de son bureau sur laquelle il était écrit : « Qu’aurait fait Lubitsch ? »

En 1984, Mel Brooks, génie de l’humour et réalisateur de FANKENSTEIN JUNIOR et LES PRODUCTEURS, signe un remake de TO BE OR NOT TO BE. Dans VOUS AVEZ UN MESSAGE, qui reprend la trame de THE SHOP AROUND THE CORNER, Meg Ryan et Tom Hanks succèdent à Margaret Sullavan et James Stewart. Cette fois, ce ne sont pas des lettres mais des mails que les deux tourtereaux qui s’ignorent s’envoient, technologie oblige. La liberté de ton et le talent d’Ernst Lubitsch n’ont donc pas fini de faire des émules.

THE SHOP AROUND THE CORNER, NINOTCHKA et LUBITSCH, LE PATRON à (re)découvrir sur CINE+, disponible avec CANAL+

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Toutes les vidéos cinéma, films et émissions sont disponibles sur myCANAL

Suivez Cinéma Canal+ sur :

Facebook

Twitter

Instagram