Aller au menuAller au contenu principalAller à la recherche

GODZILLA VS KONG : faites de la place, les deux titans débarquent dans votre salon !

Posté par Aurelien BACOT le 30 avril 2021
C’est sans doute parce qu’il est impossible de faire patienter deux stars d’une telle envergure dans leur loge, que GODZILLA VS KONG n’a pas attendu la réouverture des salles en France pour débarquer en force, en DVD comme en VOD. Un pur film de monstres, presque à l’ancienne, qui a l’honnêteté de vous dévoiler son scénario dès le titre.

On vous annonce Godzilla contre King Kong, et bien c’est ce que vous aurez, car pour notre plus grand plaisir, une bonne partie de ce blockbuster spectaculaire est constitué d’une baston dantesque entre le plus célèbre des Kaiju japonais et le plus énorme monstre du cinéma américain.

Un objectif de simplicité et d’efficacité assumé par le réalisateur Adam Wingard. Ce dernier, venu tout droit du cinéma d’horreur indépendant, se trouve propulsé aux commandes d’un gigantesque divertissement familial mais le traite avec la même passion et la même sincérité. Une sincérité qui s’explique aussi par l’enfance du réalisateur, élevé aux films de monstres depuis le biberon ou presque, comme il l’a détaillé au micro de notre envoyé spécial à Hollywood Didier Allouch.

« J’ai pu redécouvrir comment ces films me passionnaient quand j’étais gosse. Je voulais que les gosses d’aujourd’hui l’apprécient comme moi à l’époque. Je voulais que ce soit le film de monstres ultime. C’est Godzilla vs Kong il fallait que ce soit le plus gros film de tous les temps. »

On partage au moins en partie l’enthousiasme du réalisateur, tant les scènes de combat entre les deux créatures sont titanesques et drôles à la fois !

Et du fun il y en a eu également sur le plateau pour les comédiens, qui ont bien souvent dû jouer et réagir face… à rien, puisque les interactions avec les monstres ont été ajoutées en post-production. Une situation qui n’a pas empêchée la comédienne Rebecca Hall, vue chez Christopher Nolan, Ben Affleck ou Woody Allen (d’autres titans d’Hollywood…), de prendre un plaisir immense à s’aventurer en terrain inconnu. Ce qu’elle a développé au micro de Didier Allouch :

« C’était si fun. Je crois qu’il faut être flexible dans la vie. On a rarement ça dans une vie d’acteur. »

Alors il ne vous reste plus qu’à choisir votre camp, team Kong ou team Godzilla, sachant que pour Didier Allouch et pour la comédienne qui, dans le film, joue le rôle de la scientifique protectrice de Kong, forcémment le choix est déjà fait...

« Kong plaît à tout le monde. Il a toujours été en empathie. Il a des émotions visibles et il se retrouve toujours dans des histoires d’amour. Et, en plus dans celui-là il ne craque pas pour la demoiselle en détresse. C’est un peu fini ce genre d’histoires, on n’en veut plus. Là, il est l’ami d’une petite fille qui communique différemment puisqu’elle est sourde. Ça nous offre un bon départ ! »

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Toutes les vidéos cinéma, films et émissions sont disponibles sur myCANAL

Suivez Cinéma Canal+ sur :

Facebook

Twitter

Instagram