Aller au menuAller au contenu principalAller à la recherche

Ida Lupino, une réalisatrice féministe pionnière

Posté par Alexis Lebrun le 5 novembre 2021
Vingt-cinq ans après sa mort, l’actrice britannique devenue scénariste, réalisatrice et productrice est à l’honneur sur CINÉ+, avec un documentaire qui revient sur sa vie de « fiancée rebelle d’Hollywood », et la diffusion de quatre de ses films, qui furent parmi les premiers à porter un regard engagé sur des problèmes graves liés à la condition féminine.
Une indépendante acharnée

Quand Ida Lupino débarque à Hollywood au début années 1930, elle n’est encore qu’une adolescente (elle est née en 1918), mais elle se distingue déjà du reste des très jeunes actrices de l’époque. Un peu vite considérée comme une « Jean Harlow anglaise » par l’industrie, elle montre rapidement aux studios de quoi est faite sa personnalité, puisqu’elle s’offre le luxe de refuser le rôle d’ALICE AU PAYS DES MERVEILLES (Norman Z. McLeod, 1933), qu’elle juge trop naïf pour elle. Elle tourne néanmoins avec des très grands noms de l’époque – Michael Curtiz, Raoul Walsh, Nicholas Ray, Robert Aldrich, Fritz Lang – pour des rôles de femmes parfois fortes et fatales, parfois plus vulnérables.

Mais rapidement, le costume d’actrice devient un peu trop étroit pour elle, et Ida Lupino aimerait bien se tourner vers la réalisation. Elle crée une boîte de production indépendante (The Filmakers), avec laquelle sa carrière va prendre une nouvelle dimension, puisqu’elle va pouvoir écrire, produire et enfin réaliser ses propres films, malgré les moyens financiers limités dont elle dispose. En 1949, le destin s’emmêle : son réalisateur Elmer Clifton fait une crise cardiaque pendant le tournage d’AVANT DE T’AIMER et doit quitter prématurément le tournage. Ida Lupino prend le relai, et sa première réalisation porte déjà les germes de son style, celui d’un cinéma qui ose aborder les difficultés rencontrées par les femmes, à une époque où cela ne se faisait presque pas. Dans AVANT DE T’AIMER, elle traite ainsi entre autres de la grossesse non-désirée, puisque l’héroïne est une mère célibataire qui découvre qu’elle est enceinte après avoir été lâchée par celui qui est le père de l'enfant.

Une réalisatrice avant-gardiste et influente

La même année, elle poursuit dans cette veine avec FAIRE FACE (1949), où elle s’inspire de sa propre expérience pour mettre en scène une jeune danseuse très prometteuse dont la carrière est brusquement arrêtée quand elle découvre qu’elle est atteinte de la polio. Dans ce drame, elle se démarque encore par la sensibilité de son regard sur un autre sujet négligé par l’industrie de l’époque, la maladie. Après le terrible OUTRAGE (1950) dans lequel elle s’intéresse à la question encore taboue du viol (le mot n’est pas prononcé dans le film) et de ses conséquences sur une femme, elle est la première américaine à se diriger elle-même dans BIGAMIE (1953), dont le principal personnage masculin adultère mène une double-vie.

Toujours en 1953, Ida Lupino est encore à créditer d’une première puisqu’elle devient la première (et malheureusement unique) femme à réaliser un film noir pendant l’âge d’or du genre, avec ce qui reste son long-métrage le plus connu en tant que réalisatrice : LE VOYAGE DE LA PEUR. Comme son prédécesseur, le film est aujourd’hui considéré comme un grand classique. Avec son cinéma social protoféministe, très en avance dans sa manière de jouer avec les stéréotypes de genre et ses personnages féminins mis en avant, Ida Lupino est aussi célébrée aujourd’hui (notamment par Martin Scorsese lui-même) pour son influence que pour avoir réussi à s’imposer à une époque où le milieu du cinéma était plus masculin et misogyne que jamais. Pour toutes ces raisons, elle mérite largement ses deux étoiles sur le Walk of Fame, et son titre de « FIANCÉE REBELLE D'HOLLYWOOD » dans le documentaire de Géraldine Boudot diffusé sur CINÉ+ CLASSIC. Car en seulement sept films, Ida Lupino a ouvert la voie à toutes les réalisatrices d’aujourd’hui. Merci pour ça, Ida.

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Toutes les vidéos cinéma, films et émissions sont disponibles sur myCANAL

Suivez Cinéma Canal+ sur :

Facebook

Twitter

Instagram