Aller au menuAller au contenu principalAller à la recherche

Le Monde de Narnia, une saga au pays des merveilles

Posté par Rosario Ligammari le 3 juillet 2020
Après son immense succès en librairies, il était évident que Le Monde de Narnia serait transposé sur grand écran. Son univers féerique composé d'animaux étranges et autres créatures mythologiques s'y prêtait complètement. Depuis 2005, Narnia fait la joie des fans d'aventure et d'heroic fantasy. Il faut dire que la saga ne manque pas de péripéties et en met plein la vue.
Une saga à succès

Le Monde de Narnia est un monde merveilleux imaginé par un professeur Irlandais nommé C.S (pour Clive Staples) Lewis. Considéré par beaucoup comme le « second J.R.R Tolkien », l'auteur bien connu du Seigneur des anneaux (avec qui il était ami), sa saga en sept tomes parue entre 1950 à 1956 a été traduite en vingt-neuf langues. Elle représente la deuxième série de livres la plus vendue au monde juste après Harry Potter, signé d'une autre écrivaine au prénom à initiales, J. K. Rowling.

Avec Narnia, tout part d'une certaine « armoire magique ». A cause de la guerre, Peter, Susan, Edmund et Lucy Pevensie sont envoyés dans le manoir du Professeur Kirkle. Lucy (interprétée par Georgie Henley) découvre une armoire qui la transporte dans un monde inconnu : le fameux monde de Narnia. Lorsqu'elle raconte ses péripéties à ses frères et à sa sœur, personne ne la croit, jusqu'à ce que ces derniers fassent à leur tour la connaissance de cet univers féerique...

Le monde merveilleux de Narnia en images

Ce monde parallèle et magique n'est pas sans rappeler celui du livre L'Histoire sans fin de Michael Ende publié en 1979 porté à l'écran par Wolfgang Petersen cinq ans plus tard. Plus globalement, on pense à tous ces récits dans lesquels des enfants se retrouvent plongés dans un monde plus beau et plus fantasque que celui dans lequel ils vivent ; un univers imaginaire qui prend réellement forme, comme dans Max et les Maximonstres (roman de Maurice Sendak publié en 1963 et adapté par Spike Jonze en 2009) ou même Alice au pays des Merveilles (Lewis Carroll, 1869 et porté à l'écran à maintes reprises). Le point commun de toutes ces histoires, c'est qu'elles ont eu au moins deux vies : d'abord en livre, ensuite en film(s).

Forcément avec un tel succès en librairie et un univers si riche en couleurs, en animaux bavards et en personnages mythologiques, Narnia ne pouvait qu'être adapté au cinéma. Mêlant prises de vue réelles et images de synthèses, les deux premiers, Le Monde de Narnia : Le Lion, la Sorcière blanche et l'Armoire magique (2005) et Le Monde de Narnia : Le Prince Caspian (2008) ont été mis en scène par Andrew Adamson, autrement dit quelqu'un s'y connaît en cinéma pour la jeunesse puisqu'il a coréalisé les deux premiers Shrek (2001 et 2004). C'est Michael Apted qui s'est chargé de la réalisation du film Le Monde de Narnia : L'Odyssée du Passeur d'Aurore (2010), troisième volet de la saga qui a la particularité d'être le premier à sortir en 3D.

Réussite technique

Il faut dire que la trilogie Narnia est une réussite sur le plan technique. Les superviseurs des effets spéciaux ont travaillé d'arrache-pied pour qu'à l'instar des personnages, le public s'immerge dans le monde fabuleux de Narnia. Pour Le Lion, La Sorcière Blanche et l'Armoire magique, le studio WETA Workshop (qui s'est occupé des effets visuels du Seigneur des anneaux ou encore I. Robot) a donné vie à soixante sortes de créatures différentes, sachant qu'une partie d'entre elles n'existe pas dans la vie réelle. Un film de la trilogie Narnia comprend en moyenne mille quatre cents plans truqués.

En somme, si le monde de Narnia est merveilleux pour les héros qui s'y aventurent, il l'est tout autant pour le spectateur qui s'y laisse embarquer. Et la saga ne s'arrête pas là : on attend Le Monde de Narnia : Le Fauteuil d'argent (réalisé à nouveau par Michael Apted) dans les salles prochainement.

Le Monde de Narnia en intégralité, disponible dès le 07/07 sur DISNEY+