LES BODIN'S EN THAÏLANDE, la comédie populaire phénomène

Posté par Cinéma Canal le 18 juillet 2022
Boudée à Paris mais adulée en province, la troisième incursion de Maria et de Christian Bodin au cinéma a été le succès surprise du box-office français l’an dernier. À l’occasion de la diffusion sur CANAL+ du film LES BODIN'S EN THAÏLANDE (Frédéric Forestier, 2021), retour sur un authentique phénomène populaire.
Dépayser les paysans

Il n’est jamais trop tard pour commencer à découvrir de nouveaux horizons. Pour Maria Bodin (87 ans), et son fils Christian (50), cela devient même une nécessité, car le deuxième souffre de dépression et a même tenté de se suicider. Et le psy qu’il consulte – Nicolas Marié, comme toujours au top – est formel : il faut absolument que les Bodin fassent l’expérience du dépaysement. Plus facile à dire qu’à faire quand on évolue depuis toujours dans la paysannerie, mais Maria et Christian suivent tout de même cette prescription et s’envolent pour une destination paradisiaque, la Thaïlande.

Forcément, le voyage est mouvementé : dès le contrôle de sécurité à l’aéroport, ils tentent de faire passer leur vin et leur charcuterie en cabine, et ne parlons pas du voyage en avion qui suit… Une fois arrivés sur place, leur acclimatation n’est pas aisée non plus : il faut s’habituer aux us et coutumes des hôtels de luxe et même le fonctionnement de la climatisation est une source de tracas pour nos vacanciers novices.

Bref, LES BODIN'S EN THAÏLANDE est une comédie qui joue à fond la carte du choc culturel en multipliant les quiproquos, les situations gênantes et les gags, comme cette séance de découverte du jet-ski par Maria qui se termine par une cascade improbable, ou une course-poursuite en tuk-tuk dans les rues de Bangkok.

Dans la peau de leurs personnages – la vieille mère édentée au verbe assassin et au tempérament acariâtre pour Vincent Dubois, le vieux garçon mou du genou et pas franchement finaud pour Jean-Christian Fraiscinet –, les deux créateurs des Bodin’s sont aussi à l'aise devant la caméra que lorsqu’ils les interprètent sur scène, mais il faut dire qu’ils ont eu le temps de se rôder.

Les Bodin’s, une success story de la province contre Paris

Eh oui, les Bodin’s sont nés en 1994 et fêteront donc bientôt leurs trente ans. Dès le début, Vincent Dubois et Jean-Christian Fraiscinet se retrouvent autour de leurs racines rurales communes, qui les incitent à écrire des personnages sur la France qu’ils connaissent, celle des campagnes si souvent opposées aux grandes villes, et dont les habitants sont si rarement représentés dans le cinéma français. Et quand ils jouent sur scène les paysans Maria et Christian, c’est un triomphe : ils partent en tournée dans toute la France et remplissent les salles, loin des regards du milieu culturel parisien.

Y compris lorsqu’ils se lancent au cinéma en toute discrétion en 2008, avec MARIAGE CHEZ LES BODIN'S (Éric Le Roch), un premier long-métrage tourné avec des moyens dérisoires et qui devient l’un des deux films les plus rentables de l’année. Car malgré le rejet des grands réseaux de salles et donc des entrées riquiqui à Paris, le film fait un joli petit carton en province grâce à la popularité dont jouissent les Bodin’s dans ces régions rurales qu’ils arpentent depuis des années.

Ce succès engendre la création d’une suite au budget nettement supérieur, AMÉLIE AU PAYS DES BODIN'S (Éric Le Roch, 2010), elle aussi parfaitement rentable alors qu’elle est également restée à la porte des grandes villes. Pas de quoi déprimer les deux membres du duo, qui passent à la vitesse supérieure en 2015 avec leur nouveau producteur (Claude Cyndecki) : leur spectacle GRANDEUR NATURE remplit une tournée des Zénith (même à Paris, trois soirs de suite) avec un énorme dispositif scénique reproduisant une ferme. On s’arrache les DVD des spectacles, et lorsque M6 diffuse l’un d’entre eux en 2019, c’est un carton d’audience historique.

Les Bodin’s sont adoubés par Patrick Sébastien et Michel Drucker, et voilà que ce troisième film est mis sur les rails avec un budget record de 7 millions, la participation de SND (Groupe M6) et le recrutement de Frédéric Forestier, réalisateur habitué des grosses comédies (LE BOULET en 2002, ASTÉRIX AUX JEUX OLYMPIQUES en 2008). Le reste appartient à l’histoire : avec 1 638 654 entrées (dont seulement… 33 514 à Paris), LES BODIN'S EN THAÏLANDE est le treizième plus gros succès du box-office français en 2021, devant un paquet de blockbusters américains et français, et surtout juste devant un certain EIFFEL (Martin Bourboulon, 2021)…

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Toutes les vidéos cinéma, films et émissions sont disponibles sur myCANAL

Suivez Cinéma Canal+ sur :

Facebook

Twitter

Instagram