Les Enquêtes du département V : Dossier 64, un polar nordique glaçant

Posté par Rosario Ligammari le 31 Octobre 2019
Depuis quelques années, le polar se ressource du côté de l'Europe du Nord. De la trilogie Pusher à la saga Millénium jusqu'à la série The Killing, il y a bien un style scandinave à la fois glacial et secouant, qui sait quoi qu'il en soit tenir en haleine même le plus stoïque des spectateurs. Les Enquêtes du département V se situent dans cette même veine.
Quand le polar vient du froid

« Polar » et « nordique » sont des termes qui vont bien ensemble, du moins quand on veut parler en deux mots de bons films noirs enrobés de neige bien blanche. Mais non : derrière un paysage a priori immaculé, le rouge vif de l'hémoglobine bouillonne. A quelques exceptions près comme la trilogie Pusher de Nicolas Winding Refn (sorti en 1996 au Danemark et dix ans plus tard en France), ces thrillers nordiques émanent souvent de romans eux-mêmes scandinaves et pour ainsi dire très « cinématographiques » : intrigues haletantes, « gueules » et personnages énigmatiques, cliffhangers à n'en plus finir et, on y revient, atmosphère qui glace le sang. En atteste bien sûr Millénium (saga publiée de 2005 à 2007) écrit par Stieg Larsson, triomphe posthume que l'on sait pour l'auteur suédois malheureusement décédé en 2004.

Des adaptations réussies

Tout le monde connaît la suite du succès de Millénium au cinéma. Même l'un des maîtres du polar américain, David Fincher, en a tiré un remake tout en clair-obscur qui est loin de faire tache dans sa filmographie (Millénium : Les hommes qui n'aimaient pas les femmes, 2012) ; et ce trois ans seulement après l'adaptation suédoise (Millénium, le film, Niels Arden Oplev sorti en 2009).

D'autres fictions pourraient s'inscrire dans cette même famille de « polar nordique » : le Suédois Jar City (Baltasar Kormákur, 2008), le Norvégien Headhunter (Morten Tyldum, 2011) adapté du livre de Jo Nesbø (Chasseurs de têtes, paru en 2008) ou encore la série danoise The Killing créée par Søren Sveistrup (2011-2014). Et, dans ce paysage, viennent naturellement s'ajouter Les Enquêtes du département V, adaptés des romans du Danois Jussi Alder-Olsen qui connaissent elles aussi un franc succès depuis 2007.

Les Enquêtes du Département V : Dossier 64 : le dernier volet

Après les trois films des Enquêtes du Département V, la saga se conclut avec ce Dossier 64 (réalisé par Christoffer Boe) puisque seuls les droits de quatre livres (sur sept) ont été achetés par Zentropa, la société danoise de Lars von Trier et Peter Aalbæk Jensen.

S'il s'agit toujours d'un polar noir, froid et bien huilé, ce dernier film possède un contenu politique, traitant notamment de l'eugénisme ou de la théorie de l'hiver froid (une théorie racialiste). On y retrouve donc pour la dernière fois à l'écran l'inspecteur Carl (Fares Fares) et son assistant Assad (Nikolaj Lie Kaas) enquêtant sur un docteur qui stérilise de force de jeunes Danoises (en particulier immigrées et handicapées). Un sujet qui fait encore froid dans le dos, c'est le cas de le dire– et encore plus quand on sait qu'il s'agit d'une histoire vraie.

Les Enquêtes du Département V : Dossier 64, disponible dès le 06/11 sur CANAL+