NOMADLAND, le triomphe de Chloé Zhao et Frances McDormand

Posté par Alexis Lebrun le 23 mars 2022
Grand vainqueur des Oscars 2021, ce road movie naturaliste, intime et contemplatif a fait souffler un vent d’air frais sur Hollywood en mettant en lumière avec une infinie délicatesse l’Amérique des désargentés et des oubliés du rêve américain, cinéma compris. Malgré la dureté de son sujet, NOMADLAND est aussi un film d’une beauté suprême, grâce au regard que sa réalisatrice porte sur son actrice principale, bouleversante.
Une autre Amérique

Notre imaginaire déborde de représentations plus ou moins grandiloquentes du rêve américain, qui irrigue Hollywood depuis des décennies. Nous le savons, ce mythe est une supercherie, mais peu de cinéastes ont affronté cette réalité en adoptant le point de vue de Chloé Zhao. Dans NOMADLAND (2021), la réalisatrice sino-américaine se met en effet à la hauteur d’une sexagénaire (Fern) qui a quasiment tout perdu en même temps. Non seulement son mari vient de mourir, mais l’usine où elle a cravaché pendant tant d’années vient de fermer brusquement en raison de la grande crise économique de 2008. Ni une ni deux, Fern décide alors de bazarder à peu près tout ce qu’elle possède pour se lancer sur les routes de l’Ouest américain à bord d’un van dans lequel elle va vivre. Elle devient une nomade et espère trouver des boulots saisonniers en chemin, une situation très précaire par laquelle elle fait néanmoins la rencontre d’autres personnes avec un mode de vie semblable, rassemblées dans des communautés qui vivent en marge de la société de consommation américaine, ses inégalités et son conformisme.

Aux côtés de vrais nomades qui jouent des versions fictives d’eux-mêmes (comme Bob Wells), Fern apprend les codes de survie de cette autre Amérique que presque personne ne connaît. Et pourtant, ce revers de la médaille du rêve américain est loin d’être dénué de beauté, bien au contraire. Assistée de son chef opérateur fétiche (Joshua James Richards), Chloé Zhao offre une nouvelle vision des grands paysages sauvages de l’Ouest américain, immortalisés notamment dans des westerns qui en donnaient un aperçu très caricatural. NOMADLAND ne se classe pas dans ce genre tombé en désuétude, mais cela ne l’empêche pas de faire exploser nos représentations collectives en filmant cette nature âpre avec un regard aussi sensible que celui de son héroïne, magnifiquement incarnée par une Frances McDormand comme toujours très sobre et juste dans son jeu.

Hollywood à leurs pieds

Bref, NOMADLAND est un grand film comme on voudrait en voir plus souvent à Hollywood. Le long-métrage a réalisé une véritable razzia sur les cérémonies de récompenses l’an dernier, mais les trois statuettes récoltées aux Oscars ont évidemment eu le plus d’impact en raison de leur dimension historique. Chloé Zhao est ainsi devenue seulement la deuxième femme à remporter l’Oscar de la meilleure réalisation, onze ans après Kathryn Bigelow pour DÉMINEURS (2008). Après avoir fait sensation sur le circuit indépendant avec ses deux premiers films, LES CHANSONS QUE MES FRÈRES M'ONT APPRISES (2015) et THE RIDER (2017), Chloé Zhao est officiellement devenue l’une des nouvelles coqueluches d’Hollywood, comme l’illustre le choix fait par Marvel Studios de lui confier la réalisation du blockbuster LES ÉTERNELS (2021).

Frances McDormand se rapproche quant à elle dangereusement du record de Katharine Hepburn (quatre Oscars de la meilleure actrice), puisque sa statuette récoltée pour NOMADLAND vient s’ajouter à celles remportées en 1997 pour le chef-d’œuvre FARGO (Joel et Ethan Coenn 1996) puis en 2018 pour l’émouvant THREE BILLBOARDS : LES PANNEAUX DE LA VENGEANCE (Martin McDonagh, 2017). Et encore, on ne compte pas le fait que l’Oscar du meilleur film décerné à NOMADLAND appartient entre autres à Frances McDormand, cette dernière étant productrice du film. C’est d’ailleurs elle qui a eu l’idée d’acheter les droits d'adaptation du livre éponyme de Jessica Bruder, publié en 2017, avant de contacter personnellement Zhao pour qu’elle écrive et réalise le long-métrage. Une idée lumineuse et la naissance d’une collaboration entre deux femmes beaucoup trop talentueuses pour ne pas espérer qu’elles travaillent à nouveau ensemble à l’avenir.

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Toutes les vidéos cinéma, films et émissions sont disponibles sur myCANAL

Suivez Cinéma Canal+ sur :

Facebook

Twitter

Instagram