OGRE : coup de projecteur sur le film d'Arnaud Malherbe avec Ana Girardot

Posté par Aurelien BACOT le 22 avril 2022
A l'occasion de la sortie en salles du nouveau long métrage d'Arnaud Malherbe, Laurie Cholewa a reçu sur son plateau la comédienne Ana Girardot, totalement bluffante dans le premier rôle de ce film de genre à l'ambiance délicieusement inquiétante. Résultat : un entretien passionnant qui devrait vous donner une envie dévorante d'aller découvrir OGRE au cinéma !

Pour son premier long métrage le réalisateur Arnaud Malherbe a décidé de s'aventurer dans le cinéma de genre, en signant un conte horrifique qui distille le trouble et son suspens angoissant, toujours en subtilité et en suggestion. Absolumet convaincante, en mère courage prête à tout pour protéger son fils de l'étrange menace qui plane sur leur village, Ana Girardot trouve ici un rôle de "screaming queen" taillé sur mesure. L'occasion donc de lui demander si en tant que spectatrice, elle nourrissait déjà un appetit particulier pour le genre horrifique et l'épouvante.

"Moi-même je suis une spectatrice qui demande souvent à voir des films qui me font peur. Quand j’avais dit à Arnaud, je veux absolument avoir peur sur le plateau, j’ai été servie… On a tourné dans le Morvan, c’est magnifique mais c’est une forêt très dense. On est en plein milieu de la campagne. La maison était horrible ! J’étais incapable de me trimbaler seule dans une pièce, vraiment. J’ai eu plusieurs fois peur en tant que comédienne alors que j’étais quand même entourée de 40 personnes autour de moi."

Une plongée dans l'angoisse que le spectateur sera ravi de partager avec Ana Girardot, notamment grâce à un soin tout particulier apporté au travail sur le son et à la bande son, qui a d'ailleurs accompagné l'équipe du film sur le plateau, comme l'explique la comédienne au micro de Laurie.

" L’ingénieur son a fait un vrai travail de son et d’ambiances sonores que l’on avait le droit d’avoir sur le plateau parfois, pour nous mettre plus dans l’ambiance."

Même si l'interprétation d'Ana Girardot ne tient qu'à son engagement dans le film, et son talent de comédienne, l'équipe ne pouvait pas passer à côté de la chance de lui demander si, en tant qu'actrice et que fan d'épouvante, elle avait construit son personnage et son interprétation en pensant à certaines icones féminies du genre. Et plus largement quelle était sa conception du cinéma fantastique.

"La mère dans DARK WATER, pour moi typiquement ça pourrait être une Chloé. C’est cette mère qui, tout d’un coup, doit elle-même faire bonne figure. En fait il y a beaucoup de rapports avec le conte que l’on retrouve là, mais ça reste réel. Et je pense que de toute façon dans tous les films fantastiques, c’est comment réussir à parler de sujets sociétaux, ou de vrais sujets de fond avec physiquement quelque chose qui en tant que spectateur te fait réagir, te met quelque part où tu ne t’attendais pas… C’est ça le cinéma quelque part, et c’est pour ça que j’aime le cinéma de genre."

On ne vous en dévoilera pas plus sur l'intrigue de ce conte aussi réussi qu'inquiétant, mais une chose est sûre, Ana Girardot y est époustouflante dans son rôle de mère louve. Un rôle à l'écran qui, comme elle nous le confie, lui a même permis d'appréhender son rôle de mère à la ville !

"J’adorais le film, mais je ne sais pas pourquoi j’avais un blocage à jouer une mère… Et il s’avère que je suis tombée enceinte pendant le tournage et que je suis devenue mère. Ce film a contribué aussi à l’acceptation de le devenir, parce que je me suis vraiment prêtée au jeu de ce côté mère louve, mère protectrice."

Vous voilà prévenu, pour une bonne dose de frissons et un film au propos aussi pertinent que subtil, vous ne pourrez pas passer à côté d'OGRE à découvrir de toute urgence en salles ! Et rassurez-vous, en cas d'angoisse Ana Girardot sera toujours là pour vous protéger...

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Toutes les vidéos cinéma, films et émissions sont disponibles sur myCANAL

Suivez Cinéma Canal+ sur :

Facebook

Twitter

Instagram