Aller au menuAller au contenu principalAller à la recherche

Roschdy Zem : président de la 46e cérémonie des César

Posté par Aurelien BACOT le 4 janvier 2021
C'est le réalisateur et comédien, lauréat l'an dernier du César du meilleur acteur, Roschdy Zem qui présidera la prochaine Cérémonie des César. Une cérémonie qui se tiendra le vendredi 12 mars 2021.

L’Académie des Arts et Techniques du Cinéma est "fière et heureuse que Roschdy Zem endosse ce rôle de Président" de la 46e cérémonie, et vienne ainsi célébrer le cinéma, immuable et impétueux". Un rôle qu'il endosse après avoir décroché l'année passée le César du Meilleur Acteur pour son rôle dans Roubaix, une lumière d’Arnaud Desplechin.

Pour l'occasion l'Académie rappelle le parcours exceptionnel de ce comédien et réalisateur. Une carrière jalonnée de nombreuses récompenses dont plusieurs César :

"La carrière de Roschdy Zem débute dans les années 1990 au cœur d’un cinéma d’auteur, auprès d’André Téchiné, Philippe Garrel et Patrice Chéreau. Xavier Beauvois le propulse sur le devant de la scène dans N’oublie pas que tu vas mourir, dans lequel on découvre un acteur tant pudique que magnétique. Il endosse alors toute une palette de rôles, flic dans Mains armées de Pierre Jolivet, crapule dans 36, quai des Orfèvres d’Olivier Marchal ou amoureux libéré dans Happy Few d’Antony Cordier.

2006 marque son passage derrière la caméra avec Mauvaise foi, qui lui vaut une nomination pour le César du meilleur premier film, c’est aussi l’année qui le voit récompensé, aux côtés de Jamel Debbouze, Samy Naceri, Sami Bouajila et Bernard Blancan, par le Prix d’interprétation masculine au Festival de Cannes pour Indigènes de Rachid Bouchareb.

En 2012 Omar m’a tuer, sa deuxième réalisation, reçoit une nomination pour le César de la meilleure Adaptation. Curieux, il continue d’explorer les trajectoires de personnages uniques aux destins implacables en réalisant Bodybuilder en 2014, Chocolat en 2016 et Persona non grata en 2019.

En 2020 on a pu le découvrir en tant que père attentif et protecteur dans La Fille au bracelet de Stéphane Demoustier.

Au cours de sa carrière jalonnée par plus de 90 films, la sensibilité de son jeu lui permet d’être nommé à trois reprises pour le César du Meilleur Acteur dans un Second Rôle : pour Ma petite entreprise de Pierre Jolivet en 2000, Le petit lieutenant de Xavier Beauvois en 2006 et La fille de Monaco d’Anne Fontaine en 2009.

En 2020, il décrochait enfin le César du meilleur acteur et transmettait son respect à tous ces réalisateurs qui l’ont accompagné depuis ses débuts."

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Toutes les vidéos cinéma, films et émissions sont disponibles sur myCANAL

Suivez Cinéma Canal+ sur :

Facebook

Twitter

Instagram