Aller au menuAller au contenu principalAller à la recherche

SACRÉES SORCIÈRES : et de 20 pour Robert Zemeckis !

Posté par Cinéma Canal le 22 mars 2021
2020 devait être l’année de la sortie du 20e long-métrage de Robert Zemeckis, de retour avec SACREES SORCIERES, d’après le classique de Roald Dahl du même nom. Didier Allouch, notre correspondant préféré à Hollywood, s’est entretenu avec le réalisateur pour parler de narration et de son adaptation moderne au casting abracadabrant…

Après Matilda, Charlie et la Chocolaterie et plus encore, un autre roman pour enfants de Roald Dahl a eu droit à son adaptation au cinéma : Sacrées Sorcières (1983), qui raconte l’histoire d’enfants malmenés par des sorcières malfaisantes, transformés en souris après en avoir trop vu. Robert Zemeckis n’est pas le premier à le porter sur grand écran puisqu’il a été précédé par LES SORCIÈRES de Nicolas Roeg (1990) et mené par Anjelica Huston. La version de 2020 est a priori plus proche du livre que la dernière même si le cadre et la période diffèrent. Pourquoi a-t-il voulu réadapter SACRÉES SORCIÈRES aujourd’hui ? Il répond :  

"Cette histoire est un classique sans âge. Je trouvais que c’était le bon moment pour en refaire un film avec des effets visuels plus modernes et un nouveau casting."

Et quel casting ! Avec Anne Hathaway en Grande Sorcière (la cheffe des sorcières) qui retrouve Stanley Tucci (en directeur d’hôtel) après LE DIABLE EN PRADA (David Frankel, 2006), mais aussi Chris Rock à la narration. Et c’est bien connu, il n’y a pas de sorcières sans enfant à détester alors le casting est notamment complété par le jeune inconnu Jahzir Bruno, et sa grand-mère n’est autre qu’Octavia Spencer, toujours là pour donner de l’amour.

Lors de leur échange, Didier Allouch n’a pas manqué d’aborder la priorité de Robert Zemeckis : la narration...

- D. Allouch : "Dans toute votre carrière, vous avez une obsession : l’histoire doit être au centre de tout."

- R. Zemeckis : "Je veux toujours démarrer avec les personnages. Pour moi, c’est toujours le trajet d’un personnage, comment il va d’un point A à un point B. Sans ça, je n’ai rien qui soutient le film et l’histoire. Je cherche toujours des personnages intéressants qui évoluent, toujours en quête de quelque chose. Le cinéma présente les personnages mieux que n’importe quel art. C’est ça qui m’attire."

Selon Stanley Tucci, cette obsession à l’image des autres metteurs en scène de la génération de Zemeckis, comme Steven Spielberg ou Joe Dante. Et le réalisateur de SACRÉES SORCIÈRES est plutôt d’accord :

"Nous avons grandi en plein 2ème âge d’or du cinéma. C’était le temps des anti-héros, des personnages surtout pas manichéens, des personnages complexes. On a grandi en aimant ce cinéma. Les personnages sont primordiaux pour notre génération."

Par ailleurs, Robert Zemeckis était plus que bien accompagné sur ce projet ! À ses côtés pour l’écriture du scénario adapté : le cinéaste Guillermo del Toro (également producteur) et Kenya Barris (à l’origine de la série BLACK-ISH). À la production, on retrouve également un autre grand nom d’Hollywood : Alfonso Cuarón. Oui, rien que ça ! On ne sait pas vous, mais on a hâte de découvrir le résultat de cette collaboration !

SACRÉES SORCIÈRES, de Robert Zemeckis avec Anne Hathaway, Octavia Spencer, Stanley Tucci, Chris Rock, Kristin Chenoweth et Jahzir Bruno.