Aller au menuAller au contenu principalAller à la recherche

SEJOUR DANS LES MONTS FUCHUN : une expérience visuelle dingue

Posté par Jean François Frontera le 1 février 2021
Le premier film de Gu Xiaogang, jeune prodige du cinéma chinois, ne se contente pas d'être un premier long métrage réussi. Il va vous plonger dans une expérience sensorielle rare, où la contemplation est de mise, et le plaisir visuel inouï.

Le réalisateur nous raconte l'histoire d'une famille le long d'un fleuve, dans les montagnes, au fil des saisons. C'est une simple chronique du quotidien. Si les fans de suspense seront déçus, ceux pour qui le cinéma doit avant tout être une proposition esthétique forte se régaleront... Notamment ce plan séquence qui suit deux amoureux le long du fleuve, elle sur Terre et lui à la nage. Il dure suffisamment longtemps pour que vous ayez le temps de vous assoupir devant l'écran, parce que vous serez sidérés de beauté, et le temps de vous réveiller, et de voir toujours les deux personnages à l'écran et cette caméra qui les suit, magistrale.

 

Tout, absolument tout est de cet ordre dans ce Séjour dans les monts Fuchun. On sent que le film a été filmé au fil des saisons, patiemment, précisément, tellement on ressent ce que l'on peut ressentir devant des paysages, dès lors qu'on prend la peine de les regarder vraiment, avec nos yeux, plutôt que simplement les prendre en photos. On est grisés, émus, comme si on y était. Et, à force de regarder ces personnages tout ce qu'il y a de plus lambdas déambuler dans ces paysages, on s'attache à cette petite famille et on en redemande. Heureusement, deux autres volets sont prévus. Et franchement, on n'aurait pas cru au début, tant l'expérience peut être déroutante, mais on a hâte ! 

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Toutes les vidéos cinéma, films et émissions sont disponibles sur myCANAL

Suivez Cinéma Canal+ sur :

Facebook

Twitter

Instagram