Aller au menuAller au contenu principalAller à la recherche

The Rock revient au catch avec Une Famille sur le ring

Posté par Rosario Ligammari le 10 Juillet 2020
Avant d'être l'un des symboles du cinéma d'action de ces vingt dernières années, Dwayne Johnson alias The Rock est un grand catcheur. Avec Une Famille sur le ring, l'acteur revient aux sources puisque le film tourne autour du catch.
The Rock, catcheur et acteur

Dix fois récompensé en tant que champion de catch dans la catégorie poids lourds, Dwayne Johnson est aussi devenu pour ainsi dire un « poids lourd » de l'industrie cinématographique, en tant que musclor du cinéma d'action et en tant qu'acteur très bankable. The Rock, c'est par définition l'homme qui s'en sort dans toutes les situations.

Il est l'une des têtes d'affiche (à partir du cinquième volet) de la franchise gorgée de testostérone Fast and Furious et fait partie de l'équipe des bodybuildés de No Pain No Gain (Michael Bay, 2013). Même les animaux les plus féroces se couchent face à cette armoire à glace, que cela soit dans Jumanji : Bienvenue dans la jungle (Jake Kasdan, 2017)) ou dans Rampage : Hors de contrôle (Brad Peyton, 2018) où il fait face à un gorille géant. En tant que catcheur ou en tant qu'acteur, The Rock est invincible.

Du sport au cinéma

Dwayne Johnson n'est pas le premier à démarrer dans le sport et à poursuivre sa carrière au cinéma. Certes il y a des films avec des sportifs, mais dans lesquels ces derniers jouent leur propre rôle ou presque, comme Michael Jordan dans Space Jam (Joe Pytka, 1996) ou, pour rester dans le basket, ou Shaquille O'Neal dans Blue Chips (William Friedkin, 1994). Mais il y a aussi – à l'instar de The Rock – les acteurs qui, avant de se lancer dans le cinéma, ont été des sportifs de haut niveau. Arnold Schwarzenegger a été champion du monde de culturisme, et même Mister Univers, avant d'être le « Monsieur Muscles » des années 80 et 90. De même, avant d'être acteur pour Guy Ritchie (Snatch, 2000) ou Harold Ramis (L'an 1 : des débuts difficiles, 2010), Vinnie Jones a été un grand du foot anglais dans les années 90.

Du côté du football français, si la seule apparition au cinéma de Dominique Rocheteau est due à Maurice Pialat (dans son dernier long-métrage Le Garçu, sorti en 1995), Eric Cantona, lui, a tourné aussi bien avec Ken Loach (Looking For Eric, 2009) qu'avec Yan Gonzalez (Les Rencontres d'après-minuit, 2013). Pour revenir à The Rock, avec Une Famille sur le ring (Stephen Merchant, 2020), l'ancien catcheur est en terrain connu puisque le film tourne autour de ce sport.

Le catch, une affaire de famille

Une Famille sur le ring s'ajoute à la liste des rares films sur le catch aux côtés de The Wrestler (Darren Aronofsky, 2009) qui marquait le grand retour de Mickey Rourke ou Les Reines du Ring (Jean-Marc Rudnicki, 2013).. Le long-métrage raconte l'histoire (vraie) de Saraya-Jade Bevis (Florence Pugh), alias Paige, et de son frère Zak (Jack Lowden). Issus d'une famille de catcheurs, ils veulent monter sur le ring à leur tour. Un jour, ils ont l’opportunité de participer à un grand casting de la WWE, la ligue américaine de catch professionnel. Paige est retenue alors que la candidature de son frère est refusée...

Et la fiction de rejoindre la réalité : en début d'année, Simone Johnson, la fille de The Rock, a annoncé qu'elle voulait devenir catcheuse. Elle est la quatrième personne de la famille Johnson à intégrer le monde du catch après son père, son grand-père Rocky Johnson, et son arrière grand-père Peter « High Chief » Maivia.

Pour The Rock, au cinéma comme dans la vie, le catch est vraiment une affaire de famille.

Une Famille sur le ring, disponible dès le 13/07 sur CANAL+

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Toutes les vidéos cinéma, films et émissions sont disponibles sur myCANAL

Suivez Cinéma Canal+ sur :

Facebook

Twitter

Instagram