Aller au menuAller au contenu principalAller à la recherche

UNDERWATER : l’énorme terreur sous-marine de Kristen Stewart et Vincent Cassel

Avec UNDERWATER, les amateurs de monstres et d’horreur claustrophobe sont gâtés. Dans ce long-métrage, Kristen Stewart et Vincent Cassel luttent pour leur survie à des kilomètres de profondeur, face à de redoutables créatures. Un film qui soulève une question essentielle : existe-t-il plus effrayant que les fonds marins inexplorés ?
Posté par Kevin Romanet le 13 janvier 2021
UNDERWATER : un cauchemar en apnée

Plutôt que de prendre le temps de faire monter la tension à l’image d’ALIEN : LE HUITIÈME PASSAGER, UNDERWATER plonge immédiatement son personnage principal, et le spectateur par la même occasion, dans une situation angoissante. En quelques minutes, Norah passe du statut de simple employée d’une station de forage sous-marine à celui d’héroïne en lutte pour sa survie.

Le sentiment d’apnée qui naît dès l’ouverture, le réalisateur William Eubank le maintient tout au long du film. Dans sa course désespérée vers la surface, le protagoniste interprété par Kristen Stewart croise plusieurs collègues, parmi lesquels Vincent Cassel et Jessica Henwick. Mais le petit groupe de rescapés éclate à plusieurs reprises, ce qui souligne leur impuissance dans un environnement noir et glacial.

Les acteurs ont d’ailleurs été parfaitement mis en condition par l’équipe du long-métrage. Immergés dans la reconstitution d’une plate-forme aux couloirs anxiogènes, les comédiens se sont retrouvés munis de combinaisons pesant entre 30 et 45 kilos, et pouvant être portées dans l’eau. Une aubaine pour comprendre la peur et les complications pour se mouvoir que ressentent leurs personnages, comme l’avait expliqué Kristen Stewart durant la promotion.

Difficile avec un tel poids de combattre des créatures des fonds marins censées n’exister que dans les pires cauchemars. La question qui arrive rapidement dans UNDERWATER est la suivante : qu’est-ce qui a bien pu causer l’effondrement de la station ? Et la réponse est loin d’être rassurante. Mais à une dizaine de kilomètres sous l’eau, personne ne vous entend crier…

Dans la continuité de films cultes

Le personnage principal est un hommage revendiqué à Ellen Ripley, l’héroïne incontournable de la saga ALIEN incarnée par Sigourney Weaver. La tragédie personnelle que Norah a surmontée lui permet de faire face à la menace, notamment lors du final spectaculaire.

Une conclusion dans laquelle les créatures affichent un lien terrifiant avec celles de CLOVERFIELD, où des amis new-yorkais soudés se retrouvent également séparés dans les ténèbres. L’obscurité des profondeurs aquatiques a par ailleurs été une véritable source d’inspiration pour James Cameron, notamment pour ABYSS, autre huis clos humide où une équipe se lance à la recherche d’un submersible égaré.

C’est dans un sous-marin que les soldats d’ABÎMES, long-métrage de David Twohy coécrit avec Darren Aronofsky, perdent progressivement la raison face à d’étranges incidents, à l’instar des travailleurs d’UNDERWATER. Dans SPHERE, Sharon Stone, Dustin Hoffman et Samuel L. Jackson voient eux aussi leur santé mentale décliner dans les profondeurs, tandis que les personnages de LEVIATHAN font tout pour éviter une contamination générale venue tout droit du plancher océanique. 

Depuis L’ÉTRANGE CRÉATURE DU LAC NOIR, les monstres marins sont donc prisés par les spectateurs en quête de frissons. Ceux d’UNDERWATER et le sentiment d’asphyxie qui se dégage du film confirment que cet environnement sombre et inconnu a encore de beaux jours devant lui au cinéma.

UNDERWATER, disponible sur CANAL+ dès le 22 janvier

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Toutes les vidéos cinéma, films et émissions sont disponibles sur myCANAL

Suivez Cinéma Canal+ sur :

Facebook

Twitter

Instagram