Aller au menuAller au contenu principalAller à la recherche

Avec Cœurs d’athlètes, entrez dans la tête de champions

Sonder le cœur d’un sportif : c’est ce que propose la série documentaire Cœurs d’athlètes, réalisée par Yannick Adam de Villiers. Chacun de ses quatre épisodes est consacré à une ou un jeune athlète français né à l’étranger.

La joueuse de badminton Qi Xuefei, la sprinteuse Carolle Zahi, le judoka Luka Mkheidze et la handballeuse Tamara Horacek (ci-dessus) reviennent longuement sur leur parcours, de leur emménagement en France à aujourd’hui, en passant par l’étape de leur naturalisation.

Certains sont arrivés en France avec leurs parents, petits. Comme Carolle Zahi (ci-dessous), originaire de Côte d’Ivoire, qui a déménagé dans l’Hexagone avec sa famille à l’âge de 9 ans.

Bonne élève, appliquée, elle ne s’intéresse pas particulièrement au sport. Jusqu’à ce qu’un professeur d’EPS remarque ses « prédispositions naturelles », l’enjoigne à faire de l’athlétisme et l’envoie s’entraîner au pôle de Fontainebleau. Et que ses parents lui donnent leur bénédiction pour quitter la fac et se consacrer à ses entraînements…

La jeune femme se montre excellente, est première à toutes les compétitions, mais, étant ivoirienne, ne peut avoir le titre de « championne de France ». Elle demande alors sa naturalisation.

Et enchaîne les victoires, avec notamment son record de 11’’01 aux 100 m en 2018, qui la propulse au sommet. Pourtant, Carolle Zahi reste humble et ne se repose pas sur ses lauriers : la sportive de 27 ans veut toujours se dépasser, comme elle l’explique dans le documentaire.

Comme sa collègue Qi Xuefei. Chinoise d’origine, celle-ci a commencé le badminton beaucoup plus tôt, à 9 ans. Dans l’épisode qui lui est consacré, elle se souvient de son enfance passée à s’entraîner des heures d’arrache-pied après l’école, à renvoyer le volant, après avoir traversé la ville sur la moto de son père.

C’est à 22 ans qu’elle arrive en France, après avoir répondu à l’appel du club de Rostrenen, en Bretagne. Cette citadine qui n’est jamais allée en France, et qui n’y connaît personne et ne parle pas un mot de français, découvre alors qu’elle va devoir habiter à la campagne, comme elle nous le raconte avec humour… Mais se fera très vite à sa nouvelle vie, et progressera comme jamais.

Car, chacun à leur manière, Luka Mkheidze (qui vient de Géorgie, ci-dessus), Qi Xuefei, Carolle Zahi et Tamara Horacek (née en Croatie) expliquent comment il et elles se sont construits, physiquement et psychologiquement, jusqu’à devenir sportifs de haut niveau.

Les quatre athlètes se confient sur leur intégration dans leur pays d’adoption, plus ou moins facile, mais aussi sur leurs rêves, leurs espoirs, leurs blessures, leurs choix de parcours. On les suit au jour le jour, à l’entraînement, en train de se préparer devant la glace dans un rare moment de calme, de courir en forêt ou de recevoir une énième médaille.

Leur famille, entraîneurs et anciens professeurs témoignent également devant la caméra, racontant quel genre d’enfants ils étaient. Une série documentaire émouvante, au plus près des pensées des sportifs.

Cœurs d’athlètes, Série Documentaire, 4 x 50 minutes, à partir du 14 juillet sur PLANÈTE+.