Aller au menuAller au contenu principalAller à la recherche

C’est mieux ailleurs ?, une série documentaire pour arrêter de se comparer à nos voisins

Souffririons-nous de comparingite aiguë ? C’est la question que s’est posée le journaliste Benjamin Carle, dans la nouvelle série documentaire C’est mieux ailleurs ?, une production originale PLANÈTE+.

Au travers de quatre épisodes de 52 minutes, l’auteur de Made in France et Meilleurs ennemis se penche cette fois-ci sur un mal bien français. Celui de toujours se comparer à nos voisins… « C’est pratique, les journalistes trouvent toujours un classement pour déprécier la France ou au contraire, se rassurer », note-t-il dans l’épisode consacré à l’écologie.

Dans celui-ci, le journaliste compare la France et l’Allemagne sur la question de l’énergie. Entre une Allemagne qui a décidé de sortir définitivement du nucléaire après la catastrophe de Fukushima, le 11 mars 2011, et une France qui ne jure que par l’atome, et où le débat public sur l’énergie reste compliqué.

« C’est presque un sujet d’ethno-psychologie d’une nation. Nous avons un rapport irrationnel au nucléaire », dit Cécile Duflot. Ce n’est pas Michel, qui lutte contre l’enfouissement des déchets radioactifs à Bure, qui dira le contraire. « Toute la Meuse a été sacrifiée sur l’autel du nucléaire », confie le militant à Benjamin Carle.

Une différence entre la France et l’Allemagne qui trouve probablement son origine le 26 avril 1986, lors de la catastrophe de Tchernobyl. Tandis qu’en Allemagne, les habitants passaient les voitures au compteur Geiger et empêchaient les enfants de jouer dehors, en France, on nous expliquait dans un bulletin météo qu’un anticyclone ferait office de barrière au nuage radioactif…

Il y a un autre domaine sur lequel on peut confronter les deux pays : celui de l’emploi et du chômage. « Depuis dix ans, on nous renvoie à la figure son économie solide, sa capacité à réformer, sa réussite insolente », explique Benjamin Carle, qui a décidé de voir de quoi il en retournait, dans l’épisode consacré au travail.

Mais il n’y a pas qu’avec l’Allemagne que l’on se mesure. En termes de réussite, c’est par exemple de l’autre côté de l’Atlantique que l’on regarde, vers les États-Unis et leur indépassable « american dream », leur sens de la gagne, leur fibre entrepreneuriale. « Il y a plus de possibilités de réussir ici. Ce n’est pas un cliché », raconte la coach sportive et femme d’affaires Valérie Orsoni, dans l’épisode consacré à la réussite.

Enfin, s’il est un autre domaine dans lequel on aime toujours se comparer aux autres pays d’Europe, c’est bien celui des impôts.

Mais ici, pas de jalousie : nous sommes toujours les « champions d’Europe »…  À travers ces différentes thématiques, une série documentaire pour mieux comprendre les crispations et blocages de la société française. Et voir que l’herbe n’est pas forcément plus verte ailleurs…

C’est mieux ailleurs ?, Collection documentaire de 4 épisodes de 52 minutes, à partir du mercredi 7 octobre sur PLANÈTE+ et myCANAL.