DANS LA TEMPETE, le destin d’un champion de surf venu du ghetto

Posté par Marc Larcher le 24 mars 2022
Dans cet étonnant documentaire, on part à la rencontre de Jhonny Guerrero, un adolescent péruvien qui est pris sous l’aile d’une championne de surf. Pour réussir, il doit affronter la violence du ghetto où il vit et les compétitions sportives.
Une histoire incroyable mais vraie

C’est un document époustouflant sur une histoire poignante dont on n’a jamais entendu parler de ce côté-ci du monde. À tel point qu’au cours des premières minutes de visionnage, le spectateur français peut se demander si le récit du parcours de cet adolescent n’a pas été écrit par un scénariste d’Hollywood. Tous les ingrédients d’une grande histoire sont en effet bel et bien là : l’apprentissage qui transforme radicalement un individu, un personnage auquel on s’attache immédiatement, un décor exotique : le Pérou, une nouvelle passion mondiale : le surf, un environnement violent : les ghettos sud-américains et même une relation de confiance émouvante entre une prof et son élève…

Un jeune surdoué venu du Pérou

Voici donc l’histoire de Jhonny Guerrero, un adolescent surdoué péruvien, issu d’un des quartiers les plus défavorisés de Lima, la capitale du pays. Depuis son enfance, il veut devenir champion de surf, un rêve presque impossible quand on vit dans une mégalopole de plus de dix millions d’habitants. Enorme coup de pouce du destin, Sofía Mulánovich, la surfeuse la plus titrée du pays, accepte de le prendre sous son aile. Sur le papier, tout est enfin réuni pour qu’il accomplisse son rêve. Seulement le documentaire prend bien soin d’examiner son environnement et tous les éléments qui peuvent freiner voire empêcher son difficile apprentissage. Jhonny Guerrero est en effet tiraillé entre la famille chaotique dont il est issu, ses amis délinquants du barrio de Chorillos et sa passion. Très vite, une question s’impose à lui, à sa mentor et au spectateur : cet adolescent qui rêve tout haut à un titre de champion du monde parviendra-il à s’astreindre à la discipline de fer nécessaire pour réussir ? Nous sommes donc avant tout face à une histoire humaine aux ressorts autant psychologiques que sportifs et sociaux.

Une femme mentor pour l’accompagner dans son ascension

La tension narrative monte d’un cran quand Jhonny est blessé par balles lors d’une fusillade à la sortie d’une soirée. Il n’a alors que quinze ans. Ses efforts pour s’imposer dans le milieu ultra-compétitif du surf doivent redoubler. DANS LA TEMPETE a la bonne idée de prendre son temps et filme son personnage principal pendant cinq longues années. On voit notamment Sofía Mulánovich tenter de juguler le talent phénoménal du gamin – « quelle bête ! » dit-elle en le voyant surfer. « S’il pouvait s’y consacrer à 100%, il serait le meilleur du monde ! » – pour en tirer le meilleur dans le cadre des compétitions où il affronte des concurrents qui ont presque deux fois son âge. Mais comment se concentrer sur les vagues quand sur le chemin du retour, il voit des hommes armés de son quartier braquer des passants à côté des enfants qui jouent ? Heureusement, la sortie de prison de son père après quatre ans de détention va l’aider dans sa quête. Au final, la force de ce film tient autant à la personnalité de l’adolescent que dans les univers qu’il nous fait découvrir : les compétitions de surf et le barrio péruvien, soit deux mondes où rien n’est donné à personne et où il faut tout conquérir avec ses seules forces.

Dans la tempête, un documentaire disponible le 24 mars sur CANAL+ Docs