EL EXPATRIADO, comment Florian Thauvin a conquis le Mexique

Posté par Marc Larcher le 14 avril 2022
Il est rare de voir un documentaire s’intéresser à la fin de carrière d’un champion surtout lorsque celui-ci quitte son équipe fétiche pour rejoindre un club lointain. C’est chose faite avec cette immersion aux côtés du footballeur lorsqu’il débarque dans le club des Tigres de Monterrey.
Un départ pas évident

En 2021, il est passé d’une marmite bouillante à l’autre. En quittant le Stade Vélodrome de l’Olympique Marseillais et la Ligue 1 pour rejoindre l’équipe des Tigres de Monterrey au Mexique, Florian Thauvin a tenté une des cascades dont certains footballeurs ne se remettent pas. Pour raconter ce brusque changement de direction dans une carrière déjà riche, il fallait bien un long documentaire complet auquel s’est attelé le réalisateur Antoine Le Roy.

L’art de tomber et de se relever

Ça commence plutôt mal d’ailleurs puisque lors de son premier match au Mexique contre le club de Santos Laguna, le milieu offensif se retrouve expulsé après une faute à la 34e minute et sort sous les sifflets du public. Dès lors, le spectateur se demande lui aussi si le joueur a fait le bon choix alors qu’au moment de quitter l’OM après cinq ans de bons et loyaux services, il avait été courtisé par plusieurs clubs européens dont les prestigieux Inter de Milan et Olympique Lyonnais. Seulement, on va découvrir dans le film que tout au long de sa carrière, Thauvin est particulièrement doué pour affronter l’adversité. Ainsi, dès son troisième match, soit dix jours plus tard seulement, l’international plante son premier but sous ses nouvelles couleurs contre l’équipe du Queretaro FC. Un énorme soulagement alors que ses dernières années sur le terrain avaient été minées par les blessures. Lors de la saison 2019-2020, il n’avait ainsi joué que deux matchs après pourtant une très bonne saison 2018 qui l’avait vu finir quatrième meilleur buteur et sixième meilleur passeur de la ligue. Le doc raconte autant sa volonté de chasser les doutes qui l’assaillent, de relancer et de prolonger sa carrière après une lésion musculaire à la jambe droite, que le difficile travail d’adaptation à une autre culture du football, une autre langue et une autre civilisation. Ce n’est en effet pas rien de changer de continent, d’autres stars plus prestigieuses y ont laissé des plumes en s’alignant notamment dans le championnat nord-américain.

Gignac, le meilleur des guides

Heureusement, le numéro 26 des Felinos a le meilleur des poissons pilotes en la personne d’André-Pierre Gignac, son ancien coéquipier de l’OM, avec qui il espère retrouver ses automatismes. Gignac est en effet un des piliers des Tigres depuis 2015 ! Mieux, il est devenu une star au Mexique où il a aligné les buts, les victoires et les records. Le film montre notamment comment l’aîné qui a parfaitement réussi sa transition lui ouvre les portes. Cette amitié est d’autant plus importante que le départ au Mexique de Gignac lui a même rouvert les portes de l’Equipe de France, un rêve dans le rêve pour l’expatrié champion du monde 2018. Comme le disent les Américains : « Ne sous-estimez jamais le cœur d’un champion ».

El Expatriado, un documentaire disponible sur CANAL+.