Aller au menuAller au contenu principalAller à la recherche

Femmes du Rwanda : un docu sur ces personnalités qui font bouger les lignes

Dans le parc national du Virunga, au nord du Rwanda, Elisabeth Nyirakaragire veille sur 500 gorilles. Depuis 25 ans, elle arpente la réserve, soigne les animaux, met en place des projets culturels. Fait en sorte que les primates ne soient plus considérés comme une menace, mais comme une ressource.

Et inspire d’autres Rwandaises à venir travailler à ses côtés au parc, dans un domaine traditionnellement masculin. Elisabeth Nyirakaragire est la première femme vétérinaire du pays.

Dans le documentaire Femmes du Rwanda, Sonia Rolland a voulu aller à la rencontre de ces femmes qui, après le terrible génocide des Tutsi en 1994 (800 000 morts), ont contribué à la renaissance de ce pays meurtri.

Après la tragédie, celles-ci ont dû prendre les choses en main pour relancer l’économie, la vie. Elles ont appris des « métiers d’hommes », poussées par le gouvernement, qui encourage la parité à tous les niveaux, dans tous les domaines.

Comme celui de « l’or vert » du pays : le très rentable café, cultivé depuis des générations par les hommes. Ceux-ci ont laissé place aux femmes, réunies en coopératives, comme celle de Twongere Umusaruro Kawa.

Christine Condo, qui les appuie avec l’organisation Sustainable Growers, explique que l’objectif est « l’épanouissement de la femme, du point de vue social et économique ».

Loin des plantations de café, une nouvelle génération de femmes se fait elle aussi remarquer. Dans le domaine de la technologie, Kigali s’enorgueillit de bâtir sa propre Silicon Valley, avec des fleurons constitués par des développeuses, ingénieures ou start-uppeuses à la pointe.

À l’image de Clarisse Iribagiza, une informaticienne et businesswoman surdouée, engagée auprès de la jeunesse, qui figure dans tous les classements listant les jeunes entrepreneurs qui font bouger l'Afrique.

Des secteurs créatifs comme la mode ne sont pas en reste. Tout comme celui de la gastronomie. À Kigali, des commerces branchés, comme la très chic pâtisserie Baso, qui vend les meilleures viennoiseries de la ville, ont vu le jour, portés par des entrepreneuses passionnées et audacieuses.

Ces femmes sont soutenues et encouragées par le gouvernement, convaincu qu’il faut s’appuyer sur elles pour faire avancer le Rwanda.

« L’objectif est de rendre ce pays différent, inclusif, prospère. C’est une question d’apprentissage et d’état d’esprit », explique Clare Akamanzi, directrice du Conseil de développement du Rwanda. « La transformation économique de notre pays n’aurait pu s’opérer si les hommes avaient travaillé seuls », abonde Donatille Mukabalisa, présidente de la Chambre des députés.

Le pays des mille collines, avec ses femmes pilotes d’avion et son Parlement en majorité féminin, est décidément un cas unique, qui devrait inspirer bien au-delà de ses frontières.

Femmes du Rwanda, Documentaire, 50 min, en ce moment sur PLANÈTE+.