Le Monde de Khéops : des papyrus lèvent une partie du mystère des pyramides

En archéologie, comme on le voit dans le documentaire Le Monde de Khéops, il y a plusieurs manières d’enquêter. La déduction, la recherche, ou encore l’archéologie expérimentale.

Mais il arrive aussi que l’on découvre, tout simplement, un trésor. C’est ce qu’a fait l’égyptologue Pierre Tallet. Ce chercheur dirige la mission archéologique de Ouadi el-Jarf, à plus de 200 kilomètres au sud-est du plateau de Gizeh et de ses pyramides.

Sur ce site au bord de la mer Rouge, l’expert a mis au jour, en 2013, des milliers de fragments de papyrus, dans un « trou tout banal ». Les plus anciens jamais découverts en Égypte…

Une fois une partie du puzzle patiemment reconstituée, fibre par fibre, Pierre Tallet et son équipe ont compris qu’il s’agissait du journal de bord d’un contremaître, Merer, qui participa, il y a plus de 4 500 ans, à la construction de la pyramide de Khéops.

Plus précisément, ce document, rédigé en hiéroglyphes et en écriture hiératique, répertorie les activités quotidiennes des ouvriers ayant transporté les blocs de calcaire vers Gizeh.

« On ne s’attendait absolument pas à trouver une documentation de ce genre sur un site aussi excentré », reconnaît l’égyptologue, que ses consœurs et confrères, pas aussi chanceux, envient.

Il faut dire que le papyrus contient nombre d’informations qui jettent une lumière nouvelle sur la manière dont la pyramide de Khéops a été édifiée.

Premier scoop : le règne du roi Khéops aurait en fait duré plus longtemps que ce que l’on croyait. Vingt-sept ans, et non pas vingt, ce qui lui aurait laissé un peu plus de temps pour édifier sa grande pyramide, la première des sept merveilles du monde. Voilà qui change fortement les projections des égyptologues.

Le papyrus lève également une partie du mystère du transport de pierre, indiquant comment Merer et son équipe de bateliers ont acheminé des blocs, depuis la carrière de Tourah (au sud du Caire) jusqu’au plateau de Gizeh, en utilisant d’ingénieux systèmes de halage et en profitant de la crue annuelle du Nil.

Mais pour le spécialiste, qui va passer « des années à étudier ce lot », ce document est loin d’avoir livré tous ses secrets…

Le Monde de Khéops, Documentaire, 75 min, en ce moment sur PLANÈTE+.