Aller au menuAller au contenu principalAller à la recherche

Le souhait de Robin, un doc pour comprendre la mort tragique d’un génie comique

Posté par Alexis Lebrun le 17 septembre 2021
Après le suicide de l’acteur Robin Williams en 2014, sa femme Susan Schneider Williams a découvert qu’il souffrait d’une maladie dégénérative incurable non diagnostiquée de son vivant. Elle raconte dans ce documentaire les derniers mois très difficiles de celui qui est considéré comme un des meilleurs comédiens de sa génération.
Longue descente

Les mois qui précèdent sa mort en août 2014, Robin Williams est encore en tournage sur un film, La Nuit au musée : Le Secret des Pharaons (Shawn Levy, 2015), mais le tournage est difficile. L’acteur n’est plus tout à fait lui-même sur le plateau et tout le monde le remarque, mais ses difficultés sont évidemment gardées secrètes.

Ce n’est qu’après sa mort et son autopsie que sa femme découvre le mal qui le rongeait depuis un certain temps et qui avait fini par lui rendre la vie impossible. Malheureusement, la maladie à corps de Lewy dont il était victime n’a pas été diagnostiquée de son vivant, et Robin Williams a souffert des symptômes insupportables de cette démence qui gagne progressivement le cerveau, ce qu’expliquent plusieurs experts médicaux dans ce documentaire de Tyler Norwood (2020).

Un maître de l’impro

Contrairement à ce que beaucoup de médias américains ont affirmé au moment de la mort de Robin Williams, ce dernier ne s’est donc pas suicidé à cause d’une dépression ou de problèmes financiers. Les effets de sa maladie faisaient de sa vie un enfer, car l’acteur longtemps réputé pour sa vivacité d’esprit ne pouvait plus exercer son métier ni mener une vie normale.

Sa femme et ses amis proches racontent le triste calvaire d’un homme qui était aussi connu pour sa joie de vivre et les rires qu’il provoquait au quotidien avec ses proches, ce qui permet également au documentaire de revenir sur ses débuts en tant qu’artiste de stand-up en Californie dans les années 1970, à l’aide d’archives savoureuses. Car Robin Williams était un génie de l’improvisation, un talent qui a fait sa réputation dans le monde entier pendant ses plus de trois décennies de carrière.

Hommage des fans

Le documentaire rappelle d’ailleurs l’onde de choc mondiale déclenchée par l’annonce de sa mort le 11 août 2014, et la voracité des médias qui avaient envahi le lieu tranquille où il habitait. Mais ce dont on se souvient surtout, ce sont les hommages de ses très nombreux fans, tant Robin Williams a marqué au fer rouge plusieurs générations avec des rôles devenus cultes, comme la nounou improbable qu’il incarne dans Madame Doubtfire (Chris Columbus, 1993).

L’acteur, fan de vélo était aussi connu pour ses déplacements en Irak et en Afghanistan auprès des troupes américaines et des soldats blessés, mais sa maladie avait fini par rendre très hasardeuse toute sortie en dehors de son domicile. Aujourd’hui, sa femme a l’esprit un peu plus tranquille en sachant de quoi il souffrait, et elle se démène pour expliquer la réalité de cette maladie encore peu connue, avec l’espoir qu’un traitement existe un jour.
En attendant, le souvenir des facéties et de l’incroyable carrière de Robin Williams n'est pas près de s’estomper.

 

Le souhait de Robin, un doc disponible sur CANAL+