Aller au menuAller au contenu principalAller à la recherche

Un doc émouvant sur les jeunes skateuses de Kaboul

Learning to Skateboard in a Warzone (If You’re a Girl). Soit Apprendre à faire du skate en zone de guerre (quand on est une fille). Ce court documentaire (39 minutes) multi-primé de Carol Dysinger et Elena Andreicheva (2019) a suivi quelque temps, à Kaboul, Afghanistan, l’organisation allemande Skateistan, fondée en 2007 par un jeune skateur australien.

Son but : faire gagner en autonomie et en confiance de jeunes Afghans venant de milieux socio-économiques souvent défavorisés. À travers l’éducation, bien sûr, mais aussi, et c’est plus surprenant, la pratique du skateboard.

Une bonne partie d’entre eux sont des petites filles, et c’est elles que l’on suit dans Apprendre à faire du skate en zone de guerre (quand on est une fille). À l’école en premier lieu, où la maîtresse leur apprend les maths, l’écriture, mais aussi le courage. « Il faut être courageuse pour aller à l’école et apprendre à lire », disent-elles.

C’est vrai : dans leur pays meurtri par la guerre, beaucoup d’entre elles n’ont pas accès à l’éducation, et doivent rester à la maison pour aider leur famille ou vendre des objets dans la rue.

Certains parents étaient réticents à ce qu’elles soient scolarisées, car il est dangereux, pour une fille, de sortir, entre les explosions « chaque semaine » et les possibles enlèvements.

Et plus réticents encore à l’idée qu’elles montent sur un skateboard et se cassent un poignet… « En Afghanistan, on ne peut pas faire de skate en public quand on est une fille », explique leur jeune professeur, qui skate en cachette, à l’abri des regards, dans un skatepark couvert.

Modèle des élèves, elle exécute les « tricks » les plus fous pour les impressionner.

C’est elle qui enseigne à ces petites filles à « pousser » sur la planche, descendre des modules, tourner. Engoncées dans des genouillères parfois trop grandes pour elles, un casque sur la tête, Mina et ses copines prennent leur courage à deux mains et persévèrent, même si la discipline n’a rien d’évident.

Et oublient, durant ces quelques heures de liberté, un quotidien difficile, rythmé par les attentats suicides. Avec Skateistan, elles se prennent à rêver d’une autre vie, voulant devenir pilote ou médecin…

Apprendre à faire du skate en zone de guerre est une histoire d’émancipation délicate, mais aussi un instantané de l’Afghanistan d’aujourd’hui, symbolisé par cette nouvelle génération pleine d'espoir, et d’hier, raconté par les femmes plus âgées, mères d’élèves ou conseillère d’éducation. Une leçon de courage.

Apprendre à faire du skate en zone de guerre (quand on est une fille), Documentaire, 39 minutes. Sur PLANÈTE+ A&E, en ce moment.