Aller au menuAller au contenu principalAller à la recherche

POURQUOI NOUS DÉTESTENT-ILS ? La 4ème saison met les points sur les i

Posté par Marc Larcher le 18 octobre 2021
Dis-moi qui tu détestes, je te dirai à quel point tu te trompes

Si le monde du doc a pendant des années été calibré pour des « one shot » - un réalisateur trouve un sujet, réalise un 26, 52 minutes ou un long-métrage documentaire selon la commande, puis passe à un sujet totalement différent – quelques francs-tireurs ont réussi à faire évoluer la formule. Parmi eux, il y a le réalisateur et producteur Alexandre Amiel qui, avec son film de deux heures Pourquoi nous détestent-ils ? a complétement rebattu les cartes du genre en 2016. Tout d’abord parce qu’il prend les tabous à bras le corps pour mieux les retourner en commençant avec les préjugés sur les Juifs, les Arabes et les Noirs. Et ensuite parce qu’il a décliné la formule en série documentaire avec ses saisons et ses épisodes.
Cette année, la quatrième saison diffusée sur PLANÈTE+ s’intéresse à trois autres sources de détestation préférées des Français : les migrants, les flics et les habitants des banlieues. L’impact est d’autant plus fort que le pays entre en campagne présidentielle et qu’il y a fort à parier que ces thèmes vont tôt ou tard se retrouver dans les bouches des candidats.

L’art d’incarner simplement des questions complexes

Pour la première thématique, c’est le comédien Frédéric Chau qui a connu la consécration dans la série de films Qu'est ce qu'on a fait au bon Dieu ? qui prend la parole. Lui-même d’origine chinoise, il démonte avec les différents intervenants qu’il rencontre les présupposés portant sur les personnes issues de l’immigration ainsi que les peurs ancestrales qui y sont attachées. Mieux, le film montre comment des nouveaux mécanismes viennent relancer ces croyances et les violences qu’elles provoquent.
Idem avec la police. Là, c’est Magid Berchid, originaire d’un quartier sensible de Tourcoing et devenu policier, qui décrypte les clichés associés aux forces de l’ordre (Spoiler : il y a un guest de taille parmi les intervenants : Blanche Gardin qui raconte son expérience dans la police car oui, elle a porté l’uniforme !).
Enfin, pour les jeunes de banlieue, Irina Muluile, comédienne originaire de Sevran en Seine-Saint-Denis, qu’on a découverte dans la série Le Bureau des Légendes, prend elle aussi l’image négative qui colle aux habitants des cités et la démonte au grés de ses rencontres point par point.

Comment démonter les discours haineux et les raccourcis

En regardant cette série documentaire, des phrases entendues au fil des ans au détour d’une conversation reviennent immédiatement en mémoire : "les immigrés viennent en France pour profiter du système", "en banlieue, il y a que des dealers et des racailles", et "les flics, ils adorent taper sur les manifestants dans la rue et les gardés à vue dans les commissariats"… C’est tout le discours composé d’idées reçues circulant à travers toutes les couches de la population française qui, une fois analysé, tombe en pièces.
Outre un évident talent polémique et pédagogique, là où Pourquoi nous détestent-ils ? se démarque des autres docs, c’est grâce à son incarnation et son parti pris esthétique – avec notamment l’utilisation du noir et blanc. En créant un format spécifique et en s’adressant directement au spectateur, la formule fait mouche : le spectateur est pris au sérieux, il écoute et même lorsque celui-ci est persuadé de ne pas partager ces préjugés, il en ressort au bout de 70 mn plus intelligent. Ou moins bête.

Pourquoi nous détestent-ils ? Nous les migrants ? Nous les flics ? Nous les jeunes de banlieue ? Une production originale disponible sur PLANÈTE+ à partir du 15 octobre, avec CANAL+.