Aller au menuAller au contenu principalAller à la recherche

Quand la science propulse les champions vers de nouveaux sommets

Comment les grands champions tendent-ils vers l’excellence ? La série documentaire Sport, la science en renfort nous entraîne dans le monde méconnu du sport de haut niveau, avec des témoignages de sportifs, mais aussi des médecins, scientifiques, préparateurs physiques, entraîneurs, coachs mentaux ou équipementiers qui les entourent.

Si l’on sait que rien n’est laissé au hasard pour briller dans les compétitions, le grand public n’imagine sans doute pas à quel point tout est millimétré, avant d’atteindre enfin le podium. La série dévoile le travail de tous ces experts qui, dans l’ombre, se creusent les méninges pour accompagner leurs champions vers la victoire, avec l’aide de la science.

Car, comme nous l’explique le documentaire, aujourd’hui, les athlètes ont atteint un si haut niveau (99 % de leur potentiel physiologique, selon certaines recherches) qu’il devient difficile de les départager, qu’il s’agisse de course à pied (avec quelques millièmes de seconde de différence seulement entre les participants), de voile ou de natation.

Dans ce contexte ultra concurrentiel, où les sportifs subissent une énorme pression et génèrent des attentes démesurées, aucun grain de sable ne doit venir enrayer la machine. 

Et la « machine », c’est en premier lieu le corps, auquel un des épisodes de Sport, la science en renfort est consacré. Celui-ci est mis à rude épreuve, poussé dans ses retranchements, comme l’expliquent les sportifs interrogés.

Et pourtant, il faut tenir. Par exemple lors de la longue course de voile solitaire du Vendée Globe, qui met le sommeil des skippers à mal. Mais dormir dans de telles conditions, cela s’apprend… 

Un corps qu’il faut sans cesse entretenir, sans en faire trop, comme le montre l’épisode centré sur l’entraînement. Celui-ci nous dévoile des avancées technologiques époustouflantes, basées sur l’intelligence artificielle ou la réalité virtuelle.

Aujourd’hui, on est par exemple capable, grâce à des capteurs, de modéliser le mouvement d’un sportif et de repérer ce qui pourrait être amélioré, afin de tendre vers le geste parfait, qui n’a rien d’instinctif.

Le doctorant en physique/mécanique Tom Maddalena entraîne, lui, le pentathlonien Brice Loubet à l’aide d’une caméra et d’un métronome, afin d’optimiser la cadence de son tir au pistolet, tout en conservant la précision du geste. 

Même chose pour le mental, auquel un épisode est consacré : rien n’est laissé au hasard. Hier ignorée, la préparation psychique, avec régulation des émotions, est désormais au cœur de l’entraînement, en solo comme en équipe.

Enfin, que serait un sportif sans son équipement ? Un épisode fait le point sur le meilleur allié de l’athlète, que ce soit ses chaussures de course ou son bobsleigh, de plus en plus aérodynamique.

« Si nous continuons de développer les technologies, nous n’aurons de cesse de nous améliorer », dit le champion du monde de course de fond Eliud Kipchoge.

Une série documentaire qui montre que les avancées scientifiques ne semblent pas près d’avoir atteint leur plafond.

Sport, la science en renfort, série documentaire, à voir sur PLANÈTE+, 4 x 52 minutes, sur PLANÈTE+ dès le 25 juin.