Roger Ailes, le spin doctor qui murmurait à l’oreille des Républicains

Roger Ailes, controversé fondateur de Fox News mort en 2017, a compris avant tout le monde l’intérêt du petit écran pour les politiques, comme on le voit dans le documentaire Diviser pour mieux régner : la vie de Roger Ailes, disponible sur myCANAL.

26 septembre 1960. John F. Kennedy et Richard Nixon, en campagne pour l’élection présidentielle, s’affrontent au cours d’un débat télévisé. Le premier, jeune, détendu, est à son aise.

Le deuxième, au contraire, sue à grosses gouttes, ne desserre pas les dents. C’est son rival qui sera élu. 
 

Roger Ailes, lui, a bien retenu la leçon. Huit ans plus tard, ce jeune producteur de talk-show alpague Nixon, comme le montre le documentaire.

Il lui propose d’être son consultant média, à une époque où les personnalités publiques ne sont pas encore entourées d’une armada de communicants.

D’ailleurs, le républicain ne sait même ce qu'est ce métier… « C’est moi », lui répond Ailes sans se démonter.
 

Le jeune loup des plateaux s’emploie alors à décrisper l’image de son candidat. Et il se rend compte qu’il y a du travail : « Beaucoup de gens voient Nixon comme le genre de gosse qui transportait toujours un sac de livres, qui avait 42 ans quand il est né. »

Il décide de le confronter, dans une série d’émissions, aux questions du public. L’exercice ressemble à un jeu télévisé. Pour ce faire, Ailes s’inspire… du Triomphe de la volonté, le film de propagande nazie, qui utilise des angles avantageux pour qu’Hitler paraisse héroïque.
 

Aucun détail n’échappe au spin doctor, des lumières au maquillage en passant par les sous-vêtements (car « personne n’aime les chaussettes tombantes »).

Et ça paye : Nixon prêtera serment le 20 janvier 1969. Dès lors, tous les républicains s’arrachent Roger Ailes. « Faiseur de rois », il conseille au cours des années 1980 maires ou membres du Congrès en campagne, Bush Senior et Ronald Reagan, produisant des clips à la chaîne. 
 

Il n’hésitera pas, le premier, à mener des campagnes de dénigrement.

Son style, volontiers grand spectacle et populiste, a le mérite d’être efficace. Au point que même Jacques Chirac aurait eu recours, en 1995, aux services de celui qui s’est rapidement imposé comme un acteur incontournable de la sphère conservatrice américaine.

Devenu président de Fox News en 1996, cela ne l’empêchera pas de conseiller Donald Trump lors de sa campagne de 2016. Avec le succès que l’on connaît…
 

Diviser pour mieux régner : la vie de Roger Ailes, Documentaire de 100 minutes, disponible sur myCANAL. 
The Loudest Voice, Série de 7 épisodes de 52 minutes, disponible sur myCANAL.