Aller au menuAller au contenu principalAller à la recherche

Spéciale Bernard-Henri Lévy : les combats du philosophe, en deux docs

C’est l’une des figures contemporaines qui incarne le mieux l’intellectuel français engagé, sur tous les fronts. Dans son nouveau documentaire, Une autre idée du monde, le philosophe lanceur d’alerte nous y entraîne justement, sur les fronts, pour un « tour du monde des guerres oubliées » devant secouer les consciences.  

Car BHL n’a pas fini d’aller sur le terrain (et même parfois en terrain miné, littéralement), malgré les risques.

Au Nigeria en premier lieu, chez les chrétiens persécutés, où la secte islamiste radicale et rigoriste Boko Haram sème la désolation, laissant des habitants terrorisés et sans défense.

Au Kurdistan également, lâchement abandonnée, comme le souligne le philosophe. Dans cette région bouleversée par la guerre civile syrienne depuis 2011, il rencontre des « enfants de Daesh », dont les parents jihadistes sont morts ou emprisonnés, ainsi que des femmes combattantes kurdes (ci-dessous), qui s’entraînent sans relâche.

« Vous serez les parents de vos parents », dit-il aux enfants, tentant de leur redonner espoir.

Mais l’intellectuel nous montre également le désastre causé par des conflits plus anciens, comme à Mogadiscio, en Somalie, laissée à l’abandon elle aussi, meurtrie par les shebabs, groupe terroriste d’obédience salafiste jihadiste.

Là-bas, il n’y a plus de soldats américains depuis longtemps, mais une équipe de conseillers militaires de Bancroft Global Development. Une société privée spécialisée dans la sécurité, dirigée par un Français, qui entraîne le contingent de l’Union africaine et tente de maintenir l’ordre au milieu des ruines.

Depuis les tranchées boueuses de la guerre du Donbass, qu’il arpente en gilet pare-balle, ou les camps géants de réfugiés de Lesbos, dans lesquels il distribue des masques anti-Covid, Bernard-Henri Lévy veut alerter, rencontrer ces hommes, femmes et enfants qui souffrent des conflits, de la faim, de l’exode, de la pauvreté.

Et peu importe s’il se fait critiquer pour ça, se voyant par exemple reprocher par certains de voyager en plein confinement. Le philosophe, qui livre ses pensées en voix off, veut tirer la sonnette d’alarme à propos de ces guerres, où se joue notre destin. Un film percutant, très personnel, ponctué de souvenirs et d’archives du philosophe.

Tout comme le documentaire sélectionné à la Mostra de Venise Princesse Europe, également très personnel. Signé Camille Lotteau, celui-ci suit BHL au printemps 2019 en tournée à travers l’Europe avec sa pièce de théâtre Looking for Europe, à la veille des élections européennes.

L’occasion idéale de prendre le pouls du continent. Sur sa route, au fil des capitales et grandes villes visitées (Barcelone, Athènes, Kiev, Copenhague, Prague, Lisbonne…) le philosophe, égal à lui-même, rencontre des personnalités pour parler Europe (dont Viktor Orban, le très conservateur Premier ministre de Hongrie, photo de couverture).

Le réalisateur, lui, s’échappe des théâtres pour questionner des anonymes de par le vieux continent, chauffeurs de taxi ou jeunes femmes féministes. Et ne manque pas, en voix off, de tout commenter d’un ton caustique. Deux films qui permettent de mieux connaître l’intellectuel et son travail, que l’on apprécie le personnage ou non.

Soirée spéciale Bernard-Henri Lévy le mardi 22 juin, avec à 21h Une autre idée du monde de Bernard-Henri Lévy et Marc Roussel, Documentaire en première exclusivité, 1h34, 2020, et Princesse Europe de Camille Lotteau, Documentaire, 1h53, 2020.