Vertiges, un pas vers la liberté : des détenus à l’assaut du mont Blanc

Posté par Alexis Lebrun le 16 février 2022
Lauréat de deux prix au Festival de Luchon, ce documentaire exceptionnel de Clément Chauveau et Fabien Douillard montre comment un projet sportif un peu fou peut préparer la réinsertion des détenus avant leur libération.
Un défi incroyable et une sélection drastique

Les fans d’alpinisme le savent, gravir les 4808 mètres du plus haut sommet d’Europe est tout sauf de la rigolade. Envisager l’ascension du mont Blanc exige une certaine condition, mais aussi une préparation spécifique sérieuse. Pas de quoi effrayer quelques dizaines de détenus de la prison du centre pénitentiaire de Bourg-en-Bresse, que l’on voit participer dans ce documentaire à une sélection pour avoir la possibilité de se lancer à l’assaut du point culminant des Alpes.

Les deux réalisateurs suivent ainsi le parcours de Toumy, Michel, Kader, Fred et Nadir, cinq détenus qui veulent à tout prix participer à ce projet exceptionnel qui doit leur permettre de préparer le retour à une vie normale. Mais tous ne pourront malheureusement pas décrocher le précieux sésame. Car outre leurs aptitudes physiques, leur comportement est aussi évalué, puisqu’il est nécessaire d’obtenir un aménagement de peine de la part du juge pour se lancer dans l’aventure.

Une préparation minutieuse et intense

Les trois candidats sélectionnés suivent ensuite un entraînement physique intense qui comporte notamment de premières sorties en montagne pour se familiariser avec l’alpinisme. Mais la préparation est aussi psychologique, car l’ascension du mont Blanc est tellement difficile qu’elle met à l’épreuve la détermination de chacun. Face à la caméra, les trois heureux élus évoquent ainsi les raisons qui les poussent à tout donner pour réussir ce défi.

Le documentaire dessine le portrait de trois personnages lourdement condamnés, qui regrettent les erreurs du passé et se projettent déjà vers l’avenir, même si le chemin vers la libération sera long et semé d’embûches. Grâce aux témoignages du moniteur de sport en milieu carcéral et du conseiller pénitentiaire d’insertion et de probation à l’origine du projet, on comprend aussi mieux les failles très humaines de ces hommes dont la vie a mal tourné, et qui espèrent avoir droit à une seconde chance.

Une ascension à suspense et des images spectaculaires

La dernière partie du documentaire est bien sûr dédiée à la concrétisation du projet : les réalisateurs du documentaire suivent toute l’équipe qui encadre les détenus et alpinistes en devenir sur les pentes du mont Blanc. Jusqu’au sommet ? On préfère ne rien dire pour préserver le suspense du film, car malgré la préparation préalable et la présence de guides de haute montagne très expérimentés, il n’est pas rare de devoir s’arrêter avant de parvenir au but, en fonction notamment des conditions météorologiques ou d’impératifs médicaux.

Mais quoi qu’il en soit, le documentaire offre des images vertigineuses du célèbre massif des Alpes, et la conclusion pleine d’espoir du film permet d’offrir un autre regard sur les détenus, capables de se dépasser pour réussir ce dont peu de personnes sont capables. Une belle leçon d’humilité et d’humanité.

Vertiges, un pas vers la liberté, un documentaire disponible sur CANAL+.