Vous avez rêvé de découvrir un sarcophage égyptien ? Ce doc est fait pour vous

Posté par Marc Larcher le 7 mars 2022
En quatre épisodes haletants, cette série documentaire fait vivre les fouilles d’une nécropole tout juste mise à jour à Saqqarah. Trésors enfouis, momies mystérieuses, risques d’écroulement, c’est une aventure à la Indiana Jones à laquelle le spectateur est convié.
L’Egypte ancienne comme on ne l’a jamais vue

On n’en croit pas ses yeux. Même l’héroïne Lara Croft dans le classique du jeu-vidéo TOMB RAIDER, ni le brave Tintin et le capitaine Haddock dans la bande-dessinée d’Hergé Les Cigares du Pharaon ne font pas une découverte de cette envergure. Pendant quatre épisodes, la série documentaire TOMB HUNTERS : LES TRESORS DE SAQQARAH permet au spectateur de suivre pas à pas les archéologues en train de mettre à jour une nécropole enfouie dans le désert égyptien. Au point de sentir qu'on fait partie de l’équipe scientifique.

Une aventure et une enquête haletantes

Pas loin de l’immense ville du Caire, entre les temples et les pyramides de Saqqarah, l’archéologue Mostafa Waziri et son équipe mettent au jour une cinquantaine de sarcophages dont certains datant d'il y a plus de 5000 ans. La série est à la fois un récit scientifique accessible – grâce au recours à une caméra subjective pendant les fouilles -, une véritable aventure humaine tant ces hommes bravent les risques d’écroulement des parois lorsqu’ils descendent à plus 10 mètres sous terre pour explorer les chambres funéraires et un émerveillement lorsqu’ils parviennent à sortir des sarcophages. Mais aussi une enquête lorsqu’il s’agit d’identifier les momies enfermées dans ces cercueils couverts d’or et de bijoux. De cette épopée pour les yeux et l’intelligence, on retient notamment la découverte d’un nouveau sarcophage contenant une momie assez inhabituelle, décorée des pieds à la tête avec des couleurs conservées à la perfection et âgée de plus de 2600 ans. Au gré des épisodes, l’équipe d’archéologues poursuit les fouilles dans une falaise dominant la zone où ont été mis au jour des dizaines de cercueils. Ils découvrent ainsi une spectaculaire chambre funéraire taillée à même la roche, avec une fenêtre sur laquelle est inscrite le nom d’un haut dirigeant de l’Ancien Empire égyptien. Surprise ! En s'enfonçant dans le tombeau, les chercheurs constatent que celui-ci n’a pas été achevé. Une tragédie aurait-elle a empêché la fin du rituel de momification ? Les architectes de l’époque ont-ils laissé des pièges ? Les tombes renferment-elles des gaz nocifs ? Nous ne sommes pas loin de l’univers d’INDIANA JONES cher à Steven Spielberg sauf qu’ici tout est vrai.

TOMB HUNTERS : LES TRÉSORS DE SAQQARAH, une série doc disponible sur PLANÈTE+.

Entrer dans l’Histoire en direct

Si le site funéraire découvert près de Saqqarah continue de dévoiler ses trésors, tous les mystères sont loin d’être levés. Et c’est ce qui fait l’intérêt de la série documentaire, chaque trouvaille soulevant de nouvelles questions. Notamment dans le quatrième épisode quand l’archéologue Mohammed Youssef et son équipe mettent à jour un sarcophage exceptionnel, en bois peint de rouge et d’or. Sa particularité ? Il est très tardif et pourrait dater de la basse époque, soit après la conquête de l’Egypte par Alexandre le Grand… Aussi, les enjeux scientifiques et historiques augmentent soudainement car l’analyse de la momie du sarcophage en question pourrait aider à mieux comprendre la période de l'Egypte hellénistique. Dès lors, l’écriture de l’Histoire se fait littéralement sous nos yeux.