Aller au menuAller au contenu principalAller à la recherche

Cinq raisons de regarder OM-PSG

Posté par Pierre Ménès le 5 février 2021

Dimanche soir, le Classico est à vivre en direct à 21 heures, sur Canal+. Vous hésitez encore ? Voilà cinq raisons de ne pas rater l’affiche de cette 24e journée.

Parce que la Ligue 1 revient au bercail

« It’s coming home » tweetait Pierrot jeudi après-midi. Oui, après six mois d’infidélité et une liaison qui lui a coûté cher et s’est mal terminée, la Ligue 1 revient « à la maison » et y restera a minima jusqu’à la fin de la saison. Le foot français va retrouver une exposition plus conforme à sa valeur, notamment cette affiche historique du dimanche soir avec un CFC dans son format originel et le retour du « Debrief », ses empoignades entre consultants et ses interviews exclusives signées Paga et Tallaron. Quoi de plus symbolique que cette nouvelle histoire s’ouvre par le match phare de notre championnat ?

Parce que Canal paie 

Cela devrait aller de soi, mais par les temps qui courent il est toujours bon de le rappeler : les joueurs, le staff, le personnel administratif et l’ensemble des salariés d’un club ne vivent pas de belles promesses intenables (et non tenues). Les droits télé représentant la plus grosse part du budget des clubs français, le principal financier de la Ligue 1, c’est le diffuseur. En l’occurrence, vous, les abonnés. C’est vous qui faites vivre votre club (si vous n’êtes pas encore abonné, c’est par ici).

Parce que c’est la belle

S’il avait un peu perdu de sa saveur ces dernières années, le Classico a retrouvé de son aura sulfureuse après un match aller placé sous le signe de la castagne et de la polémique et un Trophée des Champions accroché. Avec une victoire et deux buts marqués de chaque côté, c’est l’heure de la belle. L’OM sort d’une semaine en enfer entre l’invasion de la Commanderie et le départ fracassant d’AVB. Au moment où certaines sources font état d’un rachat imminent du club par des fonds saoudiens, le seul objectif des Olympiens sera de faire bonne figure. Côté parisien en revanche, le premier mois de l’ère Pochettino ne casse pas des briques et ce match prend une importance qui va au-delà du symbole : Lyon et Lille jouant deux mal classés ce week-end, le PSG doit impérativement l’emporter au Vélodrome, sous peine de perdre du terrain sur ses deux rivaux (et de voir Monaco, qui accueille Nîmes, revenir sur ses talons). Les deux premiers Classicos de la saison n’ont pas atteint des sommets en termes de jeu. Et si c’était pour dimanche ?

Parce que Neymar, Mbappé, Di Maria, Icardi, Payet, Thauvin, Milik…

Qu’on le veuille ou non, une partie des meilleurs éléments offensifs du championnat sera sur la pelouse du Vélodrome dimanche soir. L’armada parisienne et ses « Quatre Fantastiques » se présente au complet avec le retour de suspension de Neymar, en passe de prolonger pour quatre ans dans la capitale. Côté marseillais, Milik, tout juste débarqué au club, a déjà ouvert son compteur mercredi à Lens (mais est très incertain) et Thauvin, seul buteur au match aller, est l’une des rares satisfactions phocéennes de la saison. Reste à savoir si Payet, souvent alléché par le parfum des grands matchs, sera dans un bon soir. Ou pas.

Parce que le foot français en a besoin

Notre attachement à la Ligue des talents est parfois inversement proportionnel à la qualité du spectacle proposé sur le terrain. Parce que ce championnat, c’est le nôtre. Et puis, si cette saison sans précédent et sans public est étrange, cela faisait longtemps qu’il n’y avait pas eu autant de suspense dans la course au titre. Alors, aidons le foot français à surmonter la crise, à repartir sur de nouvelles bases voire - on peut rêver - à se réinventer. Offrir une belle audience à cet OM-PSG enverra un signal fort à tous ceux (diffuseurs, sponsors, investisseurs…) qui hésitent à investir dans une Ligue 1 qui a souffert tous les maux (arrêt prématuré la saison dernière, absence de public, manque d’exposition, défaut de paiement, conflits avec les supporters) ces derniers mois. Une nouvelle ère est en train de s’ouvrir. En regardant le Classico dimanche soir, vous contribuerez à préparer de meilleurs lendemains…

Si après tout ça, vous n’avez toujours pas envie de voir OM-PSG dimanche soir, on ne peut plus rien pour vous…

Emmanuel Bocquet