Neymar fait plier Lyon

Posté par Pierre Ménès le 22 Septembre 2019

On a eu droit à un joli dimanche, avec pour commencer un Rennes-Lille d’assez bon niveau, que le LOSC aurait mérité de remporter. Parce qu’il a eu les meilleures occasions de la partie, les attaquants nordistes s’étant régulièrement heurtés à un très bon Mendy, mais surtout parce que le but égalisateur de Hunou est entaché d’un tirage de maillot de Niang sur Fonte. C’est incroyable que les mecs de la VAR ne l’aient pas vu car la faute est évidente. Et les Rennais qui criaient au scandale la semaine dernière à Brest, ne vont cette fois rien trouver à y redire. Rennes est une bonne équipe, bien équilibrée mais j’ai peur que sur la durée, ce soit un peu léger devant. Quant aux Lillois, ils ont eu, à un degré moindre, le même problème d’efficacité qu’à Amsterdam. 

À Angers, on a assisté à la déconfiture de Saint-Etienne. Un écroulement qu’on n’a pas vu venir car les Verts menaient 1-0 à la mi-temps sur un joli but de la tête signé Nordin et le SCO était totalement hors sujet. Mais il a suffi que Capelle égalise après le repos, sur une action où je crois que les Stéphanois ont pensé qu’ils avaient commis une faute car ils semblent s’arrêter de jouer, pour que tout se désagrège et que la défense des Verts s’ouvre comme la Mer Rouge devant Charlton Heston face aux attaquants angevins. 

Ce qui a permis à Ninga, recruté pour 3,5 M€ - ce qui pouvait paraître coûteux après sa triste saison passée à Caen - de marquer un triplé qui va peut-être lancer sa saison et lui permettre d’oublier définitivement sa blessure aux croisés et redevenir l’attaquant très prometteur qu’il était. Angers est intraitable à domicile depuis le début du championnat et dispose de moyens offensifs bien supérieurs par rapport aux dernières saisons. Quant à Sainté, l’équipe n’a ni physique ni combativité et semble en perte totale de confiance. Les rumeurs en provenance du Forez signalent que Ghislain Printant serait prêt à démissionner ou que le club aimerait bien qu’il le fasse. Affaire à suivre, même si le prochain match des Verts a lieu dans trois petits jours.

Le manque total d'ambition de Sylvinho

Et puis en soirée, Paris l’a emporté sans la moindre discussion à Lyon, face à une formation rhodanienne bâtie pour faire 0-0. Comme une équipe qui joue le maintien. Comme Strasbourg l’a fait au Parc il y a huit jours. Du coup, Lyon a subi la domination totale des Parisiens, tout au long du match. Heureusement que Lopes a réalisé quelques arrêts importants, notamment devant Neymar. Ce manque absolu d’ambition de l’OL dans ce match pose problème. Même si Lyon avait arraché le match nul, cette tactique de départ montre que le club a abdiqué devant le PSG. Après deux journées de championnat, certains disaient que cela allait être serré cette année et que Lyon allait titiller Paris. Quatre journées plus tard, l'OL est déjà à sept points.

Franchement, je suis très déçu par les choix tactiques de Sylvinho. Terrier et Cornet sont restés sur la banc, Traoré n’est rentré que pour les trois dernières minutes, après le but de Neymar, il fait sortir Reine-Adélaïde qui était le seul à remonter les ballons et casser les lignes parisiennes… Ce manque total d’ambition est sanctionné par une défaite à domicile méritée. De son côté, le PSG a confirmé la bonne impression laissée face au Real. La différence, c’est que les Madrilènes avaient ouvert le jeu là où les Lyonnais l’ont complètement fermé. Paris n’a rien laissé passer, a fait preuve d’un niveau d’exigence très élevé et d’une concentration parfaite, à l’image de Thiago Silva. 

Enfin, même s’il n’a pas tout réussi dans ce match, Neymar s’est montré le plus dangereux et a encore une fois marqué le but de la victoire dans le money time, sur un exploit individuel, avec ce crochet et cette frappe croisée du gauche dans le petit filet. Après le retourné face à Strasbourg, encore un but sublime. Cela fait deux matchs que le génie brésilien évite le 0-0 au PSG dans les dernières minutes, et quatre points directement rapportés à son équipe. J’ai comme dans l’idée qu’il sera déjà beaucoup moins sifflé lors de son prochain match au Parc…

Pierrot