image/svg+xml
Aller au menuAller au contenu principalAller à la recherche

Azur et Asmar

La pépite de Michel Ocelot nous offre des décors à couper le souffle sur fond d’Orient.

Chez CANAL+, on est vraiment fan des films d’animation qui nous font voyager en famille, rêver, mais aussi réfléchir. C’est le cas d’Azur et d’Asmar, la pépite de Michel Ocelot qui nous offre des décors à couper le souffle sur fond d’Orient.

 

Une fable humaniste qui nous donne une belle leçon d’amour et de tolérance

Azur et Asmar est une fable humaniste qui suit le parcours de deux jeunes hommes que tout oppose. L’un, fils de chatelain, est blond aux yeux bleus, tandis que l’autre, le fils de la nourrice, est brun aux yeux noirs. Pourtant ils seront élevés comme deux frères jusqu’à leur séparation brutale.

Tous deux rêvent d’épouser la fée des Djinns. Les deux jeunes hommes décident de faire route ensemble puis de tenter leur chance séparément. Leur chemin sera jalonné d’embûches.  Mais ce que les deux garçons découvriront de plus important, c’est la paix, l’harmonie et la complémentarité. Une belle lecon d’amour et de tolérance, loin des morales mielleuses des blockbusters américains

Un film marqué par sa singulière beauté

Même si , avec l'image de synthèse on est loin du traitement graphique de papier découpé, les fans de la première heure de Michel Ocelot ne seront pas en reste, car le travail d’orfèvre et la poésie sont toujours au rendez-vous dans ce conte féérique qui réunira à coup sur toute la famille

Il aura fallu 6 années pour donner à Azur et Asmar ce style si particulier, au plus proche de la réalité historique et géographique.  C’est dans les gravures persanes, les livres du Moyen-Age ou encore dans les peintures flamandes que se sont inspirées les équipes de Michel Ocelot. Et par un souci d'authenticité, ce bijou de l’animation ose même mélanger deux langues, le français et l'arabe, sans que cela ne nuise à la compréhension des spectateurs. Le tout est d'une beauté à couper le souffle et d'une intelligence rare pour le bonheur des enfants, mais aussi de leurs parents.

Le tout sur une pointe d’humour indispensable


Au travers Azur et Asmar, Michel Ocelot nous parle d’humanisme, d’ouverture aux autres cultures, de tolérance mais pointe également avec humour et poésie la question de l’incompréhension entre Orient et Occident. Ainsi, là où le rite du lavement des mains est juste un symbole – Jenane la nourrice tend deux doigts – Azur se lave littéralement les mains. Tout un symbole....

 

AZUR ET ASMAR, de Michel Ocelot, dès le 4 mai , seulement sur CANAL+ et disponible à la demande ici