Aller au menuAller au contenu principalAller à la recherche

La Meilleure Version de Moi-même : la série sans filtre de Blanche Gardin

Posté par Marc Larcher le 29 novembre 2021
Avec sa série La Meilleure Version de Moi-même, l’humoriste s’attaque aux obsessions contemporaines : développement personnel, féminisme et réseaux sociaux.
De la constipation à la libération !

Dès les premières minutes du premier épisode, on sent que quelque chose cloche. A la sortie de son spectacle, le public l’applaudit mais Blanche Gardin est mal en point. Dans sa loge, elle a l’air inquiète, stressée, puis dans un miroir on voit furtivement un cameraman. C’est que cette série en neuf épisodes est construite comme un (faux)-documentaire sur la vraie vie de l’humoriste. Elle a décidé de ne rien cacher, y compris son mal au ventre chronique qui va provoquer des visites plus hilarantes les unes que les autres chez des spécialistes. Jusqu’à ce qu’un naturopathe lui fasse comprendre que si elle souffre ainsi depuis des années, c’est parce qu’elle se met à nu dans ses spectacles et que tout le monde rit à ses dépends. Dès lors, elle va mieux digérer (au point où le spectateur va assister en direct au déblocage de sa constipation chronique…) et se remettre en question. Le ton est donné : comme dans ses numéros de stand-up, la comédienne n’a peur de rien. Et surtout pas du malaise qu’elle peut créer chez le spectateur. Mieux, l’humoriste décide carrément d’arrêter sa carrière, de faire un virage à 180° et de nous montrer sa nouvelle vie consacrée à se chouchouter. En un mot, Blanche devient une «  belle personne » comme elle le dit elle-même, prête à adopter toutes les tendances de développement personnel dans l’air du temps. Dès lors vont défiler cours de yoga ridicules, séances chez des gourous chelous, réflexions personnelles absurdes, stories intimes sur les réseaux sociaux, arnaques multiples…

Un faux-documentaire à l’assaut de son intimité

Blanche Gardin passe tout à l’acide et d’abord ses propres névroses. On la découvre totalement naïve, obsédée par son bien-être. Le faux-documentaire filmé par un certain Boris s’infiltre partout, dans son appartement parisien, dans son lit, dans ses balades avec son petit chien , et même dans ses dialogues vidéo avec son amoureux, le comique américain Louis CK.

Une série en forme de tour de force

Avec « La meilleure version de moi-même », Blanche Gardin réalise un exploit : faire exploser le format habituel des séries, atomiser notre époque en embrassant chacune de ses obsessions, tout en dressant un autoportrait aussi bidonnant qu’émouvant. De mémoire de fan de série, on n’a jamais vu un objet pareil, toujours sur une ligne de crête entre l’humour noir et l’introspection, jonglant avec son propre malaise et celui du spectateur. Sans aucun doute, cette série en forme de grenade dégoupillée fera date aux côtés du génial  Curb Your Enthousiasm de Larry David. Sauf que la comédienne française va encore plus loin que le prince du cynisme et de l’égoïsme dont elle prend aisément la couronne.…

 

 

La Meilleure Version de Moi-Même, une Création Originale signée Blanche Gardin, dès le 6 décembre sur CANAL+.