Aller au menuAller au contenu principalAller à la recherche

Avant la nouvelle saison de Pose, on rembobine la saison 2

Posté par Delphine Rivet le 29 avril 2021
Le dance floor est prêt à accueillir à nouveau nos stars de la nuit. Le 3 mai, sur CANAL+, les héroïnes de Pose feront leur grand retour pour une troisième et dernière saison, après une absence de deux ans due à la pandémie. Mais avant de se replonger dans l’univers fashion et pailleté de ces icônes de la culture ballroom, un petit récap de la saison 2 s’impose.
Croire en ses rêves

Deux ans se sont écoulés depuis les derniers événements de la saison 1. Le monde entre dans une nouvelle décennie qui amène dans son sillage la promesse d’une société pleine de changements. Pour le meilleur, c’est en tout cas ce qu’espèrent nos héros et héroïnes. La culture ballroom sort de l’ombre et devient mainstream grâce à la chanson “Vogue” de Madonna, qui prend tout le monde par surprise. Mais les années 90 marquent aussi le pic de l’épidémie de SIDA, qui fait toujours plus de ravages dans la communauté LGBT. Blanca (M.J. Rodriguez), dont la maladie gagne du terrain, décide de porter à bout de bras ses “enfants”. Soucieuse de leur donner toutes les chances qu’elle n’a pas eues elle-même, elle les pousse à se dépasser, à oser, et à courir après leurs rêves. Elle accompagne ainsi Angel (Indya Moore) à un concours de mannequin organisé par l’agence Ford. 

Mais cette dernière, dont la survie dépend si souvent du secret de sa transidentité, va aussi découvrir la toxicité de ce milieu, où les prédateurs ont pignon sur rue. Elle peut heureusement compter sur le soutien absolu et l’amour de Papi (Angel Bismark Curiel) et de sa mère de cœur. Blanca, elle, est sur tous les fronts : elle se mobilise pour la communauté en rejoignant le groupe militant ACT UP, qui lutte entre autres contre l’exclusion des personnes séropositives, et fait le pari d’ouvrir son propre salon de manucure. Mais c’était sans compter sur la propriétaire des lieux, Frederica Norman (Patti LuPone), qui menace de l’expulser depuis qu’elle a appris sa transidentité.

Quand la mort frappe à la porte

Pendant ce temps, Elektra (Dominique Jackson) quitte la maison Ferocity pour monter la sienne : House of Wintour. Elle s’essaye aussi à une nouvelle carrière, qu’elle trouve très satisfaisante, en devenant maîtresse dominatrix dans un club SM. Elle va toutefois vite déchanter quand elle revient auprès d’un de ses clients, qu’elle a laissé mijoter dans son masque en latex, et le découvre mort d’une overdose. Avec l’aide de Blanca et Candy, elle va disposer du corps en l’enfermant dans un coffre, lui-même rangé dans son dressing, et retournera, comme si de rien n’était, donner des coups de cravache au donjon. 

C’est une autre mort qui va toucher en plein cœur la communauté. On découvre que Candy (Angelica Ross) a été assassinée dans le motel où elle travaillait. Comme pour un dernier tour de piste sous le feu des projecteurs, elle assiste alors, par l’esprit, à ses propres funérailles. Tout le monde s’y presse, pour se souvenir, pour pleurer... et pour rire aussi. Pray Tell (Billy Porter), qui avait rejeté un peu plus tôt sa proposition d’intégrer le lipsync aux épreuves du bal, lui rendra hommage en officialisant la création d’une nouvelle catégorie : le  “Candy’s Sweet Refrain”. Le maître de cérémonie, qui se bat lui aussi contre le VIH, réagit mal au traitement. Blanca et lui, tous deux militants auprès d’ACT UP, essayent d’inspirer les jeunes de leur communauté à en faire de même.

Quitter le nid

Outée par une personne malveillante, Angel voit les portes de l’agence Ford se refermer devant elle. Mais Papi arrive à la rescousse : il devient son manager, crée sa propre compagnie de talents et promet de se battre pour lui trouver des contrats en tant que femme trans. Plus amoureux que jamais, les deux tourtereaux emménagent ensemble dans un petit appartement. Damon, de son côté, a terminé sa formation de danse et est prêt à quitter le nid pour débuter sa nouvelle vie : il a en effet été sélectionné pour partir en tournée en Europe. Blanca est bien sûr heureuse de les voir voler de leurs propres ailes, mais elle accuse le coup. La solitude lui pèse et la maladie la rattrape. 

Quelques mois plus tard, lors d’une visite de Pray Tell, sa santé décline. Il la conduit à l’hôpital où le constat est sans appel : le pronostic n’est pas bon. Qu’importe, Blanca reprend du poil de la bête et c’est sur un fauteuil roulant qu’elle assiste au bal de la Fête des Mères. Plus déterminée et optimiste que jamais, elle se dresse sur le dance floor, devant une foule en délire, et interprète un lipsync d’anthologie. Au même moment, Papi et Angel se fiancent. Cette fois c’est sûr, le cordon est coupé. Mais à la sortie du club, Blanca et Pray Tell font la connaissance de deux adolescents qui ont faim et n’ont nulle part où aller. Notre touchant duo leur offre alors de les héberger, et les quatre s’éloignent dans la nuit dans des éclats de rire.

Retrouvez la saison 3 de Pose à partir du 3 mai, sur CANAL+.