Aller au menuAller au contenu principalAller à la recherche

Avec « Masantonio : Bureau des disparus », l’Italie a son détective à la Dr House

Posté par Alexis Lebrun le 14 janvier 2021
Le personnage principal de cette nouvelle série policière partage quelques points communs avec le célèbre médecin. Mais il exerce ses talents exceptionnels dans un domaine complètement différent : la recherche des personnes disparues. Bienvenue dans Masantonio, la petite dernière d'une lignée de productions léchées en provenance d'Italie.
Le retour de l’enfant prodige

Le détective Elio Masantonio connait mieux que personne la psychologie des personnes qui disparaissent, et pour cause : il a lui-même quitté précipitamment la ville de Gênes pour ne pas y remettre les pieds pendant vingt ans. Il y fait son retour au début de la série, car le préfet convaincu par ses capacités souhaite lui faire diriger une unité chargée de découvrir ce que sont devenues les nombreuses personnes disparues de la ville (250 sur les 25 000 qui s’évaporent chaque année en Italie). Dès le premier épisode, Masantonio est donc présenté comme un surdoué qui détecte les mensonges des suspects et des témoins, avec en plus une faculté hors du commun pour résoudre des puzzles en apparence impossibles en rentrant dans la tête des disparus, qui apparaissent à chaque fois dans son esprit pour discuter avec lui de leur histoire.

Ça c’est pour le côté positif, mais en contrepartie, Masantonio fait fi de toutes les conventions sociales en se montrant pour le moins désagréable (voire plus) avec ses collègues, les témoins et même les proches des disparus, des caractéristiques qui rappellent incontestablement un autre génie solitaire et très difficile à vivre sur son lieu de travail comme en dehors : Gregory House. Masantonio semble lui emprunter aussi son allure et son style vestimentaire faussement je-m’en-foutistes et un visage usé par des épreuves mystérieuses. Heureusement, la série en dévoile davantage sur son passé et sa personnalité au fil des épisodes. Il forme par ailleurs un excellent duo avec son collègue Sandro Riva, qui incarne son opposé en tout point, une grande tradition des duos de flics dans la fiction. Cette dynamique quasi comique contribue à alléger largement la série, beaucoup moins sombre que d’autres productions que l’on va justement évoquer.

La nouvelle série des producteurs de Gomorra et Suburra

On le sait depuis quelques années maintenant, l’Italie est une place forte en matière de séries. Parmi celles passées à la postérité en peu de temps, quatre ont beaucoup fait parler d’elles pour leur façon réaliste d’aborder la mafia : Romanzo Criminale, Suburra (Netflix) et Gomorra (CANAL+), sans oublier la petite dernière diffusée l’an dernier : ZeroZeroZero (CANAL+). Ces quatre thrillers exportés dans le monde entier ont la particularité d’avoir tous été produits par la même boîte : Cattleya. Et c’est justement cette maison de production que l’on retrouve derrière Masantonio, ce qui n’a rien d’étonnant à la vue de la réalisation bien travaillée des épisodes. On retrouve notamment derrière la caméra Enrico Rosati, qui a déjà officié sur les trois séries citées plus haut, et Fabio Mollo, réalisateur entre autres du film Le Père d'Italia, sorti en 2017.

Au casting, les adeptes du cinéma italien reconnaîtront l’acteur de théâtre Alessandro Preziosi dans le premier rôle, mais ce dernier a aussi joué cette année dans la série Les Médicis : Maîtres de Florence (OCS). Quant au collègue de Masantonio, il est joué par Davide Iacopini, qui a notamment joué en 2012 dans le film Diaz : un crime d'État, avant de tenir l’un des premiers rôles dans la série Squadra criminale et dans le film Suburra, sorti avant la série du même nom, mais qui se déroule après (il faut suivre). Les amateurs de la série Netflix Baby seront eux ravis de retrouver dans Masantonio l’actrice Claudia Pandolfi. Bref, si vous rêvez de vous évader dans une bonne fiction italienne reposante et joliment filmée dans la magnifique ville de Gênes, Masantonio vous attend.

Retrouvez Masantonio : Bureau des disparus, dès maintenant sur POLAR+, disponible avec CANAL+.