Aller au menuAller au contenu principalAller à la recherche

Confronting a Serial Killer, un face-à-face avec le pire tueur en série américain

Posté par Alexis Lebrun le 16 avril 2021
En cinq épisodes, cette mini-série documentaire sur le tueur en série « le plus prolifique » de l’histoire des Etats-Unis montre comment le tristement célèbre Sam Little a pu agir impunément pendant des décennies, en s’en prenant principalement à des femmes noires et marginalisées socialement.
93 meurtres

C’est un chiffre qui donne le vertige, et derrière lequel se cache de nombreuses victimes très souvent même pas identifiées. Avant de mourir à la fin de l’année dernière, le tueur en série Samuel Little a avoué très tranquillement avoir tué 93 femmes entre 1970 et 2012, le tout en échappant pendant des années à la case prison. C’est à ce meurtrier qui défie les superlatifs que la mini-série documentaire Confronting a Serial Killer s’intéresse, mais aussi et surtout à ses victimes. L’écrivaine et journaliste Jillian Lauren s’est donnée pour mission de faire la lumière sur toutes les affaires non résolues qui émaillent le parcours sanglant de Sam Little, et de retrouver le nom de ses victimes.

Et pour y parvenir, elle a tout simplement affronté en face-à-face le tueur en série, afin de lui soutirer de nouvelles informations. Ses réponses glaçantes sont accompagnées d’autres témoignages d’enquêtrices, survivantes et familles des victimes, qui permettent d’éclairer la trajectoire hallucinante de cet homme qui tuait des femmes « pour le plaisir » (selon ses mots), et qui a pu le faire dans l’indifférence pendant très longtemps grâce à un système judiciaire complètement défaillant et qui l’avantageait par rapport à ses victimes.

Injustice et indifférence

Confronting a Serial Killer a la bonne idée de vouloir comprendre comment Sam Little a pu récidiver tant de fois sans être inquiété par la justice. La série creuse la raison principale de cette injustice, et elle fait froid dans le dos : comme les victimes étaient dans leur écrasante majorité des femmes noires, souvent en proie à des addictions, à la prostitution, à des troubles mentaux ou des traumatismes, elles étaient considérées comme « négligeables » par les autorités, et énormément de meurtres n’ont jamais été investigués correctement. Ces victimes étant marginalisées dans la société, le système judiciaire américain ne s’est pas intéressé à elles.

La série montre plus particulièrement comment la ville de Los Angeles était un gigantesque terrain de chasse pour plusieurs serial killers à l’époque où Sam Little sévissait, notamment pendant les années 1980. Et si Jillian Lauren tient tant à redonner un nom et un visage à ces femmes marginalisées, c’est peut-être parce qu’elle a elle-même été victime d’abus et qu’elle a aussi été marquée par des addictions, ce qu’elle raconte dans certains de ses livres. La façon dont elle affronte Sam Little force en tout cas l’admiration, et elle a pu compter sur la présence du réalisateur Joe Berlinger, connu pour son travail sur la série documentaire de Netflix consacrée à Ted Bundy : Autoportrait d'un tueur. Espérons quoi qu'il en soit que Confronting a Serial Killer atteindra son objectif de faire connaître les victimes de Samuel Little plus que les actes de ce dernier.

Confronting a Serial Killer épisodes 1 à 5, diffusés à partir du 18 avril sur STARZPLAY, disponible avec CANAL+.