Aller au menuAller au contenu principalAller à la recherche

DEVS : la série décryptée

Posté par La rédaction de CANAL+ le 17 Février 2020
Seriephiles passionnés de thrillers ou encore de Black Mirror, attachez vos ceintures car DEVS a tout pour devenir votre prochaine obsession. On décrypte pour vous aujourd’hui cette nouvelle série qui va vous vous offrir quelques frissons et de longues heures haletantes.

Il n’y a qu’à regarder la bande-annonce de DEVS pour très vite en saisir l’essence : c'est le genre de série que l’on commence sans pouvoir lâcher jusqu’au générique de fin du dernier épisode. Au centre de l’intrigue, se trouve Lily Chan, une jeune informaticienne qui va enquêter sur la disparition soudaine de son petit ami. Pour commencer son enquête, elle se tourne vers Amaya, la société high-tech dans laquelle elle est employée. Son enquête la mène également à se tourner vers DEVS, la division de développement secrète d’Amaya. C’est ici qu’elle va découvrir quelque chose de bien plus grand et de bien plus inquiétant : un complot technologique d’ordre mondial. 
À cheval entre Black Mirror et Millenium, DEVS aborde un futur contrôlé par la technologie et les intelligences artificielles. Il faut donc s'attendre à une atmosphère lourde, un brin angoissante et à un esthétisme très sci-fi, en témoigne l'immense poupée qui trône dans le paysage.

Personne ne sera étonné de trouver derrière cette série Alex Garland, celui qui a donné vie à Annihilation
et à Ex Machina, entre autres. Le romancier et scénariste est un as en matière de science-fiction et autres scénarios dystopiques. Pour DEVS donc, il a donné vie à cette réalité angoissante qui nous plonge dans une traque que l’on a envie de penser surréaliste à l’heure où le transhumanisme est un sujet récurrent et que l'homme se transforme peu à peu en datas ambulantes. En réalité, comme beaucoup de séries dystopiques, une (grosse) part de vérité s’y niche. Soulignons que DEVS est la toute première série de ce maître de la sci-fi qui offre ici une bien belle démonstration visuelle et scénaristique.
 

Côté casting, DEVS est menée par Sonoya Mizuno, que l’on a déjà vue dans Ex Machina ou encore dans Crazy Rich Asians, Nick Offerman (Parks and Recreation), Jin Ha (Jesus Christ Superstar Live) ou encore Zach Grenier (The Good Wife). Tous donnent vie à cette traque haletante pour retrouver les traces du petit ami de l'héroïne.

En bref, DEVS plaira à ceux qui aiment les thrillers, les frissons provoqués par un suspens omniprésent, les époques futuristes et les intrigues qui mêlent technologie et humanité. Ah, les amateurs de physique quantique devraient, aussi, aimer la série.

Retrouvez la saison 1 à partir du 6 mars sur CANAL+