Aller au menuAller au contenu principalAller à la recherche

Empowerment : notre sélection de séries créées par des femmes

Posté par Alexis Lebrun le 8 mars 2021
À l’occasion de la journée internationale des droits des femmes, CANAL+ met en avant les nombreuses excellentes séries derrière qui se cachent certaines des créatrices les plus talentueuses du paysage actuel de la fiction télévisuelle.
Neuf Meufs d'Emma de Caunes (CANAL+)

Que la première série d’Emma de Caunes fait du bien et tombe au bon moment. En neuf épisodes d’une dizaine de minutes chacun, Neuf Meufs nous plonge dans de petites tranches de vie de femmes qui habitent toutes le même immeuble à Paris, et que l’on découvre touchantes, drôles – souvent les deux – dans des situations qui les confrontent au désir féminin, malheureusement encore trop peu abordé dans la fiction.

Dans le premier épisode, Aïssa Maïga met par exemple au point un stratagème étonnant pour tenter de séduire son voisin marié. Et à peine remis de nos émotions, un Philippe Katerine adorable vient nous faire oublier tous les malheurs du monde en consolant dans un anglais très approximatif une Anglaise qui vient de rompre (Camille Rutherford), à l’occasion de l’état des lieux de l’appartement. La suite est à l’avenant, et si une fois la fin arrivée les Neuf Meufs vous manquent déjà trop, on vous conseille de recommencer au début.

Neuf Meufs, en intégralité sur CANAL+

 

I May Destroy You de Michaela Coel (OCS)

Pour beaucoup de spécialistes, c’est la meilleure série sortie en 2020. Quelques années après avoir créé une première fiction très remarquée sur Netflix (Chewing Gun), la Britannique Michaela Coel est revenue l’an dernier avec I May Destroy You, une série inspirée de son expérience personnelle. Elle y incarne Arabella, une jeune écrivaine londonienne au sommet de la hype, mais dont l’ascension est brutalement perturbée par les événements dramatiques d’une soirée très alcoolisée.

Son blackout laisse rapidement place au souvenir d’un viol infligé par un homme inconnu, ce qui marque le début de son enquête pour recoller le fil de la soirée, et se reconstruire après ce traumatisme. I May Destroy You a beau aborder des sujets difficiles mais nécessaires comme les agressions sexuelles et le consentement, elle réussit pourtant le tour de force d’être parfois férocement drôle. Un indispensable de la fiction post-#MeToo.

I May Destroy You saison 1 sur OCS, disponible avec CANAL+

 

Westworld de Lisa Joy et Jonathan Nolan (OCS)

D’accord, la série de science-fiction de HBO est une cocréation de Lisa Joy et de son mari (le frère du réalisateur Christophe Nolan), mais on ne peut décemment pas l’omettre de cette liste, tant son intrigue repose sur deux personnages féminins absolument passionnants : Dolores (Evan Rachel Wood) et Maeve (Thandie Newton). Deux robots ultraréalistes dont le quotidien est un parc d’attractions futuriste et cauchemardesque, une réplique du Far West où de très riches visiteurs peuvent venir se défouler et faire subir toutes les atrocités imaginables aux malheureux androïdes dont les rôles prédéfinis font partie du décor, et qui ne peuvent évidemment pas se défendre contre leurs agresseurs.

Leur corps est réparé et leur mémoire effacée chaque jour, jusqu’au jour où… Série extrêmement ambitieuse et bien réalisée, mais au scénario complexe et clivant, Westworld est actuellement l’une des rares grandes séries à mystère, dans la lignée de Lost. On y trouve en vrac des questionnement philosophiques existentiels, un Anthony Hopkins au sommet de sa forme, et une musique envoûtante qui ne vous quitte jamais. Et après déjà trois saisons, le charme opère toujours.

Westworld saisons 1 à 3 sur OCS, disponible avec CANAL+

 

Crashing de Phoebe Waller-Bridge (CANAL+)

Avant la folie Fleabag puis Killing Eve (CANAL+) ne fassent de Phoebe Waller-Bridge une star demandée par Hollywood pour retravailler le scénario du prochain James Bond, cette Anglaise scandaleusement talentueuse a fait souffler le vent du renouveau sur la comédie avec Crashing, où elle cumule déjà les casquettes de scénariste et d’actrice.

En seulement six épisodes, cette série a marqué les mémoires avec son groupe de six jeunes adultes qui vivent en communauté dans un vieil hôpital londonien à l’abandon, et qui incarnent des personnages souvent à l’ouest, mais très attachants, comme l’inénarrable Melody (Julie Dray), une jeune artiste française qui se prend de passion pour un type divorcé bien peu séduisant en apparence et qui a deux fois son âge, mais dont elle fait sa muse. Phoebe Waller-Bridge explore déjà dans Crashing le rapport au désir et aux relations amoureuses d’une certaine génération, pour un résultat souvent juste, parfois très tendre, mais surtout toujours très drôle.

Crashing saison 1, en intégralité sur CANAL+

 

Sharp Objects de Marti Noxon (OCS)

Après avoir été l’une des têtes pensantes de Buffy contre les vampires (Disney+) aux côtés de Joss Whedon, puis avoir travaillé sur Mad Men (Starzplay), Glee (Disney+) ou encore Grey’s Anatomy (Disney+), Marti Noxon a commencé à créer avec succès ses propres séries dans la deuxième moitié des années 2010. Aucune n’a autant marqué les esprits que Sharp Objects, un superbe thriller aussi tendu que tordu, réalisé par le cinéaste canadien Jean-Marc Vallée. On y suit les investigations d’une journaliste au passé trouble (Amy Adams), qui revient sur les traces de son enfance traumatique (le sud profond des Etats-Unis), dans une petite ville mise en émoi par plusieurs meurtres de jeunes filles.

Portée par des actrices très solides comme Amy Adams (dans le rôle principal) ou Patricia Clarkson (qui incarne une mère mondaine assez dingue), Sharp Objects est une série devant laquelle il faut avoir le cœur bien accroché. Elle aborde en effet des thématiques graves telles que l’automutilation et l’alcoolisme, tout en offrant une plongée visuellement et sonorement saisissante dans une région déjà explorée avec brio dans True Detective. Et attention, n’oubliez pas de regarder le générique de fin du dernier épisode : on y trouve un des twists les plus choquants de l’histoire récente des séries.

Sharp Objects saison 1 sur OCS, disponible avec CANAL+

 

Et aussi…

 • Work In Progress (CANAL+) – Anny McEnany

 • Insecure (OCS) – Issa Rae

 • Girls (OCS) – Lena Dunham

 • Mouche (CANAL+) – Jeanne Herry

 • The L World : Generation Q (C+) – Ilene Chaiken et Kathy Greenberg

 • The Affair (CANAL+) – Sarah Treem

 • Crazy Ex-Girlfriend (MCM) – Rachel Bloom et Aline Brosh McKenna

 • Grey’s Anatomy et Scandal (Disney+) – Shonda Rhimes

 • This Way Up (CANAL+) – Aisling Bea

 • Mrs. America (CANAL+) – Dahvi Waller

 • Pen15 (CANAL+) – Maya Erskine et Anna Konkle

 • Shrill (CANAL+) – Lindy West