Aller au menuAller au contenu principalAller à la recherche

Falcon et le Soldat de l'Hiver : Captain America attend son successeur

Posté par Alexis Lebrun le 18 mars 2021
Alors que le public se remet tout juste de l’épisode final bouleversant de WandaVision, Disney+ dégaine déjà sa deuxième série intégrée au Marvel Cinematic Universe. Sam Wilson (Falcon) et Bucky Barnes (The Winter Soldier) sont de retour, et la tâche qui les attend est colossale : reprendre le flambeau de Steve Rogers, alias Captain America.
Chacun son fardeau

Avant d’évoquer l’intrigue de Falcon et le Soldat de l'Hiver, il faut inévitablement rappeler où en étaient ses deux personnages principaux à la fin d’Avengers: Endgame (2019), le dernier film Marvel Studios en date, sorti au cinéma il y a presque deux ans déjà. Attention si vous n’avez pas vu ce film et son prédécesseur Avengers: Infinity War (2018), les spoilers vont évidemment pleuvoir. À la fin d’Infinity War, Sam Wilson (Anthony Mackie) et Bucky Barnes (Sebastian Stan) font tous les deux partie des personnes réduites en cendres par Thanos. Après avoir été ramenés à la vie à la fin d’Endgame, ils ont tout juste le temps de reprendre leurs esprits que leur grand pote Captain America décide de voyager dans le temps pour vivre enfin sa grande histoire d’amour contrariée avec Peggy Carter, avant de revenir sous la forme d’un vieillard pour faire un cadeau empoisonné à Sam. Il lui confie en effet son légendaire bouclier en vibranium, et lui signifie que c’est à lui d’endosser le costume de Captain America.

Une responsabilité un peu écrasante pour Falcon, qui n’a été jusqu’à présent qu’un Avenger mineur, et qui ne possède en outre aucun superpouvoir sans ses ailes, alors que Steve Rogers été pendant presque une décennie le superhéros Marvel le plus célèbre et important avec Iron Man. C’est ce passage de témoin pour le moins ardu que la série devrait raconter au cours de ses six épisodes, mais il ne faut pas oublier non plus l’autre tête d’affiche, puisque ce bon vieux Bucky Barnes aura aussi fort à faire avec ses propres démons. Pour rappel, cet ami d’enfance de Steve Rogers avait été transformé en assassin sans pitié par les scientifiques mabouls de l’organisation HYDRA, gagnant au passage un bras cybernétique et des capacités hors du commun, mais qui vont malheureusement servir à exécuter des dizaines d’assassinats – dont les parents de Tony Stark – pour le compte du groupe terroriste. Même s’il a été remis sur le droit chemin par Captain America et les technologies géniales de Black Panther, Bucky est visiblement toujours hanté par son passé de meurtrier aux ordres, et la série devrait donc explorer aussi ce traumatisme.

Une buddy série où reviennent des visages connus

Contrairement à WandaVision, Falcon et le Soldat de l'Hiver ne devrait pas donner lieu chaque semaine à des théories délirantes, c’est son créateur Malcolm Spellman qui l’affirme. La série devrait être beaucoup plus proche des canons habituels des films de Marvel Studios, avec un mélange d’humour et d’action savamment dosé, et qui reposera cette fois entièrement sur le duo formé par Bucky Barnes et Sam Wilson, deux personnages dont on connaît le potentiel comique depuis leur association dans les films Captain America : Le Soldat de l'hiver (2014) et Captain America: Civil War (2016). La série se rangera donc dans le genre du « buddy movie », et devrait reposer en grande partie sur l’alchimie particulière entre ces deux super-héros aux caractères et aux histoires personnelles radicalement différentes.

Pour autant, Falcon et le Soldat de l'Hiver devrait aussi aborder des sujets éminemment sérieux comme la question raciale via le personnage de Falcon, et il y aura bien sûr des enjeux dramatiques importants, puisqu’un antagoniste bien connu des fans de Marvel fait son retour : Helmut Zemo. Eh oui, pour notre plus grand plaisir, l’acteur Daniel Brühl reprend du service, après la fin ouverte de Captain America: Civil War, où il avait été épargné par Black Panther et emprisonné, après avoir manipulé Bucky Barnes et atteint son objectif premier : semer la zizanie chez les Avengers. On rappellera qu’il en veut à mort à nos super-héros, depuis que sa famille a été tuée comme beaucoup d’autres en Sokovie dans la bataille finale d’Avengers : L'Ère d'Ultron (2015).

Autre bonne nouvelle, la nettement plus sympathique Sharon Carter (Emily VanCamp) est aussi de retour, et la série devrait lui permettre d’être enfin au premier plan, après des apparitions très limitées dans les deux derniers films Captain America. La nièce de Peggy Carter – connue aussi sous le nom d’Agent 13 – devrait apporter un contrepoint plus que bienvenu à un casting par ailleurs très masculin, buddy série oblige. Et si la série introduira aussi pour la première fois dans le MCU le U.S. Agent John F. Walker (Wyatt Russell), choisi par le gouvernement pour devenir la nouvelle incarnation de Captain America, les fans seront aussi heureux d’apprendre que l’inoxydable James « Rhodey » Rhodes (Don Cheadle) fera une apparition dans son célèbre costume de War Machine.

Il faudra bien cela pour affronter la grande menace de la série : les Flag-Smashers, un groupe mené par un personnage joué par la très jeune Erin Kellyman (Solo: A Star Wars Story), et qui était à l’origine un antagoniste individuel dans les comics de Marvel. Tout cela sera mis en images par la réalisatrice expérimentée Kari Skogland, connue pour avoir travaillé sur des dizaines de séries, dont la superbement angoissante The Handmaid’s Tale (OCS). Avec Falcon et le Soldat de l'Hiver, elle a visiblement eu droit à un budget de 25 millions de dollars par épisode, donc il ne vous reste plus qu’à imaginer le genre de spectacle que cela peut donner.

Falcon et le Soldat de l'Hiver épisodes 1 à 6, diffusés à partir du 19 mars sur Disney+, disponible avec CANAL+.