Aller au menuAller au contenu principalAller à la recherche

Helstrom : la série horrifique de Marvel arrive sur la pointe des pieds sur Disney+

Posté par Alexis Lebrun le 26 février 2021
Après avoir connu un développement pour le moins chaotique, Helstrom est finalement disponible pour la première fois en France sur la plateforme de streaming de Disney. Cette dernière série produite par Marvel Television (avant son absorption par Marvel Studios) s’aventure sur un terrain inédit pour les adaptations récentes des comics de la Maison des Idées : l’horreur et le gore.
Une famille d’enfer

Les frères Helstrom ont beau avoir des pouvoirs plutôt classes, ils ne sont pas très connus chez nous, donc un petit rappel s’impose. Dans leur jeunesse, leur mère (Victoria) est devenue folle en découvrant ce qu’ils ont subi de la part de leur père démoniaque (pas de spoilers). Dans la série, ce dernier est un serial killer, et sa pauvre femme est internée depuis vingt ans dans un hôpital psychiatrique, où elle semble possédée par un mal puissant et dangereux. C’est le danger que fait peser ce démon qui réunit d’ailleurs la fratrie Helstrom, obligés d’unir ses forces après une assez longue brouille.

Sa spécialité à lui (Daimon), c’est la démonologie et l’exorcisme : quand il n’est pas occupé à donner des cours, il fait sortir les démons un peu trop envahissants, et il manie aussi le feu avec une certaine aisance. Sa sœur (Ana) préfère organiser des ventes aux enchères, une couverture pour son activité nocturne de justicière, où elle s’attaque à ceux qui ont choisi comme son père le camp du mal absolu. Pour s’en débarrasser, elle dispose de pouvoirs psychiques assez incroyables que l’on vous laisse découvrir – mais Wanda Maximoff (WandaVision) trouverait à qui parler en la matière.

La révélation Sydney Lemmon

On l’avait découverte dans quelques épisodes de la saison 5 de Fear the Walking Dead (dans le rôle d’Isabelle), et surtout dans Dundee, cet épisode génial de la saison 2 de Succession (OCS), où toute la famille Roy se rend en Ecosse. Dans Helstrom, l’actrice américaine Sydney Lemmon se retrouve pour la première fois au premier plan d’une série, et elle crève l’écran dès sa première apparition. Si comme son frère, elle n’a évidemment pas sa tenue des comics Marvel, elle est introduite dans un tailleur-pantalon blanc qui donne le ton du personnage le plus cool de la série : sûre d’elle, sarcastique, autoritaire et charismatique, sa version de Satana Helstrom (renommée Ana) est tout à fait rafraîchissante. Et elle détonne d’autant plus qu’elle est la première héroïne LGBT des séries Marvel. À ses côtés, on retrouve dans la peau de Daimon Helstrom un certain Tom Austen, déjà vu chez nous dans la série policière franco-britannique Jo, dans le soap opera The Royals, et dans la super première saison du polar Unforgotten.

Mais la vraie pépite du casting est l’actrice qui joue la mère de nos deux super-héros : Elizabeth Marvel. Après ses rôles récents dans les séries House of Cards, Fargo, Homeland et Unbelievable (sacré quatuor !), l’actrice américaine effraie autant qu’elle émeut en incarnant cette pauvre femme à la fois antagoniste et victime. On est aussi ravis de retrouver l’incontournable Robert Wisdom (The Wire, Prison Break) dans le rôle du Caretaker, un allié d’Ana qui apporte un peu d’humour à la série. Cette touche ne fait pas de mal à Helstrom, dont l’univers sombre, horrifique et gore (la série est interdite aux enfants) tranche radicalement avec les productions habituelles de Marvel. Un choix créatif mené à bien par le showrunner Paul Zbyszewski, également créateur de la série, et qui a auparavant travaillé longuement sur Lost et Marvel : Les Agents du SHIELD.

Une production mouvementée

Ce n’est pas un secret : avant de parvenir jusqu’à nous, Helstrom a connu moultes péripéties. D’abord annoncée il y a moins de deux ans (en mai 2019), la série faisait partie d’un plan ambitieux, puisqu’elle devait former la première pierre d’un nouveau sous-univers Marvel, en compagnie d’une autre série centrée autour de Ghost Rider, une adaptation des comics Marvel où Daimon et Satana sont apparus pour la première fois. Malheureusement, ce projet a été annulé, et Helstrom s’est retrouvée seule dans cette franchise nommée « Spirits of Vengeance » puis « Adventure into Fear », et abandonnée quelques mois plus tard. Car en octobre 2019, le studio Marvel Television – qui a produit toutes les séries Marvel historiques des années 2010 – est absorbé par Marvel Studios, avant de disparaître officiellement au mois de décembre de la même année.

C’est à ce moment-là que Marvel Studios récupère la production du bébé Helstrom, pour qui tout cela a une deuxième conséquence très concrète : la série n’est pas reliée au fameux Marvel Cinematic Universe, et il n’y a donc aucun crossover avec les films et les séries passées. Enfin, en décembre 2020, Helstrom est officiellement annulée après une seule saison, et restera donc comme la dernière production du studio Marvel Television, et la victime d’un changement d’époque. Du côté de Disney, les regards sont en effet fermement tournés vers l’avenir et la douzaine de séries déjà en préparation chez Marvel Studios pour une diffusion sur Disney+. Si l’on en juge par la première saison renversante de WandaVision, il n’y a pas de quoi s’inquiéter pour la suite.

Helstrom épisodes 1 à 10 sur Disney+, disponible avec CANAL+.