Aller au menuAller au contenu principalAller à la recherche

Hightown : une saison 2 très girl power à Cape Cod

Posté par Alexis Lebrun le 2 novembre 2021
Un an après des débuts réussis sur STARZPLAY, le polar de Rebecca Cutter est déjà de retour pour une deuxième saison qui sent le soufre.
Dans les épisodes précédents…

Au terme de ses huit épisodes (SPOILERS), la première saison de Hightown se concluait de façon plutôt sombre pour la plupart de ses personnages. Concernant l’héroïne lesbienne de la série (Jackie Quiñones), il est difficile de faire pire : son meilleur ami Junior meurt d’une overdose, ce qui la fait sombrer dans la dépression et surtout replonger dans ses addictions à diverses substances, après une saison entière passée à lutter contre. On en oublierait presque qu’elle a fait un séjour à l’hosto pour se remettre d’une blessure par balle suite à l’arrestation houleuse du monstrueux homme de main du gang Cuevas, Osito (Atkins Estimond).

Pour son ami flic Ray (James Badge Dale), ce n’est pas beaucoup mieux : sa petite affaire avec son indic (la stripteaseuse Renée) est découverte par sa hiérarchie, ce qui lui vaut une suspension immédiate. Du côté des trafiquants de drogue qui prospèrent au milieu des riches touristes de Cape Cod dans le Massachusetts (côte est des États-Unis), il y a au contraire de quoi se réjouir : le baron local Frankie Cuevas (Amaury Nolasco) sort enfin de prison.

Une affaire très personnelle

Mais son retour à la liberté ne va pas être de tout repos, car Jackie a la ferme intention de lui faire payer la mort de Junior, dont elle le juge responsable. Pour y parvenir, elle commence déjà par mettre de l’ordre dans sa vie : lorsque la saison 2 commence, Jackie est clean depuis 50 jours, et elle parvient enfin à se faire une place dans la police de Cape Cod, après avoir longtemps rongé son frein au sein de la police maritime. Et comme Ray est suspendu pour une durée indéterminée, elle se fait une nouvelle alliée en la personne de Leslie (Tonya Glanz), la seule autre femme policière dans le coin. Elles ne le savent pas tout de suite, mais les dealers qu’elle traquent sont aussi des femmes, et ce sont elles qui font circuler le carfentanil qui a tué Junior, une nouvelle drogue aussi appelée Great White qui continue de faire parler d’elle après avoir causé l’overdose de trois jeunes issus des classes supérieures blanches qui peuplent Cape Cod.

Autrement dit, la police est sous pression pour retrouver illico presto les coupables, mais les pistes manquent, et la situation est d’autant plus compliquée que le cousin de Frankie Cuevas (Jorge, joué par Luis Guzmán) fait son apparition, et que ce n’est pas un enfant de chœur non plus. Cet ancien détenu n'a pas seulement le sang chaud : il a aussi la mauvaise habitude de rabaisser en permanence Renée, alors que celle-ci s’apprête à se marier avec son cousin, et tente de laisser derrière elle son passé sulfureux. Pas si simple, surtout que le fantôme de Ray continue de rôder : englué dans la dépression, il tente à tout prix de retrouver son insigne de flic, mais sa réputation avec la gent féminine ne joue pas vraiment en sa faveur face à la hiérarchie. Pendant ce temps, Osito commence à purger sa peine de prison, toujours affaibli par sa blessure consécutive à son altercation avec Jackie...

Le retour d'El Cid d'Oz

Côté casting, l’événement de cette saison 2 est évidemment l’arrivée de l’acteur portoricain Luis Guzmán, dont le visage est bien connu des fans de Steven Soderbergh et Paul Thomas Anderson. Pour les fans de séries, il reste bien sûr indissociable de ses rôles dans les séries HBO Oz, John from Cincinnati ou How to Make It in America (OCS). Et plus récemment, on se souvient qu’il était dans la première saison de Narcos (Netflix), mais également dans deux saisons de la version américaine de Shameless. C’est aussi lui qui jouera le rôle de Gomez dans la série Netflix de Tim Burton sur Mercredi Addams.

Parmi les nouvelles têtes de cette saison 2, on reconnaît aussi Tonya Glanz (Timeless), Carlos Gómez (Big Sky), Mark Boone Junior (Sons of Anarchy) et l’actrice sino-américaine Jona Xiao, qui comme Riley Voelkel (Renée) et Monica Raymund (Jackie) incarne une femme beaucoup plus complexe qu’elle n’en a l’air. Un choix que l’on doit à Rebecca Cutter, la showrunner de Hightown, qui fait aussi subtilement référence au mouvement #MeToo via l’arc narratif de Ray. Autant dire qu’avec cette saison 2, la série résonne toujours avec l’actualité, au-delà du problème de la drogue qui continue de miner le pays et d'inspirer les séries américaines.

Hightown saison 2, diffusée sur STARZPLAY, disponible avec CANAL+. La saison 1 est disponible en intégralité à la demande sur myCANAL.