Aller au menuAller au contenu principalAller à la recherche

Patria : Découvrez les personnages de la série

Posté par Alizee Guigliarelli le 9 novembre 2020
Succès critique et public considérable de l’autre côté des Pyrénées, adaptée du roman de Fernando Aramburu, cette série espagnole revient sur les heures sombres du conflit indépendantiste à travers l’histoire de deux familles : celle de Bittori dont le mari a été assassiné et celle de Miren dont le fils s'est radicalisé, toutes les deux rongées par la haine et le remords, ainsi que leur difficile chemin vers la réconciliation. Présentations des différents protagonistes de ces deux familles.

Le retour de Bitorri au village pour découvrir enfin la vérité provoque des remous au sein du village. Ses enfants, quant à eux, réagissent très différemment à la perte de leur père : son fils est noyé par le chagrin tandis que sa fille exige le pardon de la part de l’ETA pour tous les crimes perpétrés.

Bittori (Elena Irureta)

Mère de famille à la volonté de fer, capable de supporter le malheur dans la dignité, la mort de son mari l’a transformée. Désormais athée et cynique, sa seule raison de vivre est d’élucider la mort de Txato.

Txato (José Ramón Soroiz)

Homme simple, amateur de parties de cartes et de promenades à vélo, la petite entreprise de transports routiers qu’il a créée lui vaut l’acharnement de l'ETA qui lui extorque de l'argent au nom de la lutte armée. Mais son refus de payer « l’impôt révolutionnaire » lui vaudra alors de devenir la cible, l’homme à abattre dans le village.

Xabier (Iñigo Aranbarri)

Médecin solitaire, il a mis sa vie entre parenthèse depuis le meurtre de son père. Il se consacre à apaiser le chagrin de sa mère et joue les médiateurs entre elle et sa soeur Nerea.

Nerea (Susana Abaitua)

Fièrement indépendante, Nerea refuse d’être consumée par le chagrin et la commisération. Elle rejette en bloc les réactions de pitié générées envers les victimes du terrorisme.

 

Face à Bittori, on retrouve sa voisine Miren et les membres sa famille dont les conduites divergent : que ce soit son mari qui reste sans réaction, son fils aîné qui succombe à l'idéologie indépendantiste ou sa fille qui tente d'apaiser la situation.

Miren (Ane Gabarain)

De nature hargneuse, la mère de Joxe Mari a la rudesse des femmes de la campagne. Elle se radicalise par amour maternel.

Joxian (Mikel Laskurain)

Totalement soumis à sa femme, Joxian s’est réfugié dans le plaisir de cultiver son potager. Txato était son ami, et son meurtre lui paraît incompréhensible.

Joxe Mari (Jon Olivares)

En prison depuis dix-sept ans, il s’est radicalisé par désir d'action et d'adrénaline plus que par conviction idéologique, mais ses années d'emprisonnement ont fini par l’user.

Arantxa (Loreto Mauléon)

Aînée de la famille, désormais handicapée suite à un AVC, elle résiste à l’atmosphère de haine qui parcourt la ville. Arantxa est la seule à exprimer de la compassion envers la famille de Txato.

Gorka (Eneko Sagardoy)

Benjamin de la fratrie, Gorka se protège de la violence familiale en s’affirmant en tant qu’intellectuel, mais son grand frère n’hésite pas à le contraindre à s’engager dans la cause radicale.

 

Patria disponible en intégralité dès le 23 novembre, seulement sur CANAL+.