Aller au menuAller au contenu principalAller à la recherche

The Eddy : pourquoi vous allez adorer la série de Damien Chazelle

Posté par La rédaction de CANAL+ le 7 Mai 2020
Netflix sort une nouvelle petite pépite dans son catalogue : The Eddy. Disponible avec CANAL+, The Eddy promet une plongée intense, émouvante et enivrante dans le monde du jazz. Décryptage.

The Eddy, c’est la rencontre du cinéma, du jazz et...de Netflix. Un cocktail qui s’annonce d’ores et déjà explosif et qui devrait plaire aux plus amateurs de musique. La série retrace l’histoire d’Elliot (André Holland, que l’on a vu dans Moonlight) qui quitte New York pour s’installer à Paris et y monter, The Eddy, une boîte/club de jazz aux côtés de son meilleur ami, Farid (joué par Tahar Rahim, Un Prophète). Elliot va très vite devoir jongler entre les obligations de (bien) gérer un club qui connaît des difficultés financières et sa vie personnelle. Cette toile de vie est peinte sur fond de jazz, évidemment, et d’un Paris éclectique et vibrant. D’ailleurs, on parie que vous allez adorer. Si vous en doutez, voici trois arguments pour vous faire changer d’avis.

C’est une série menée par Damien Chazelle

Aux commandes des premiers épisodes de The Eddy se trouve Damien Chazelle, réalisateur émérite de Whiplash et de La La Land, entre autres. Pourquoi c’est important de savoir que Damien Chazelle est aux commandes de The Eddy ? Car c’est connu que le jeune réalisateur franco-américain est un passionné de jazz, en démontrent ses deux gros succès cinématographique. Ça signifie donc que la série devrait transpirer cet amour qu’il nourrit pour le jazz. Encore une fois, il n’y a qu’à regarder Whiplash pour comprendre que Damien Chazelle est un des rares réalisateurs contemporains à savoir filmer la passion pour la musique.

Le casting est fou

Si l’argument de poids du réalisateur ne vous suffit pas, l’idée d’un casting 5 étoiles devrait peut-être vous convaincre. The Eddy réunit effectivement la crème du cinéma. André Holland, que l’on a découvert dans l’Oscarisé Moonlight, Tahar Rahim, perle du cinéma français que l’on a vu notamment dans Un Prophète, Leïla Bekhti (Tout ce qui brille), Amandla Stenberg (Hunger Games), Joanna Kulig (Cold War), Melissa George (In Treatment), Adil Dehbi (How I Became a Superhero), Alexis Manenti (Les Misérables) et même le chanteur Benjamin Biolay constituent les personnages principaux de cette toile.

Elle montre Paris sous un jour différent

Si le jazz est le principal fil conducteur de The Eddy, il se cache derrière la série un autre personnage qu’on a tendance à oublier : la ville de Paris ! C’est effectivement dans la capitale française que se sont posées les valises d’Elliot, le proprio du club, si vous avez bien suivi. Loin d’un Paris décadent, la capitale se pare d’accents plus populaires et authentiques devant la caméra de Damien Chazelle. Et croyez-nous, voir une nouvelle facette de cette ville souvent présentée sous ses meilleurs aspects, c’est rafraîchissant ! 

The Eddy saison 1, maintenant sur Netflix disponible avec CANAL+